Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par LORD le Jeu 30 Juil - 13:51

Boujou.

Pêché dans les eaux froides de l'Altantique, le bulot se retrouve surtout à l'ouest du Cotentin. Il reste une spécialité locale avec 5 000 tonnes pêchées par an en moyenne.

Ça se mange ici:

Tiré par un tracteur, il est 9 h du matin lorsque le Kerstimael regagne la plage. À son bord, Samuel Guérin. Avec son matelot, Thierry, ils viennent de passer six heures en mer. Le temps d'une marée. Suffisant pour ramener 500 kg de bulots, la pêche du jour. Ce gastéropode, Samuel Guérin le pêche depuis un an maintenant au large de Blainville-sur-Mer, un des gisements les plus importants avec Granville et Pirou.

La ressource en apparaîtrait même inépuisable. Pourtant, depuis plusieurs années, après des excès dans la pêche, il a été décidé de réglementer la récolte des bulots. « Désormais, pas plus de 300 kg par personne embarquée. Il était nécessaire d'agir », affirme Samuel Guérin. Réglementée aussi, la taille du coquillage : 4,5 cm.

Pour s'assurer de ce respect, Samuel Guérin a acquis une machine devenue indispensable : la trieuse. Fabriquée à Blainville par la société A2MB, elle lui permet de remettre directement à la mer les bulots trop petits. A bord de son bateau les manoeuvres sont ainsi réduites.

Pêché onze mois de l'année:

Pendant onze mois de l'année, Samuel et Thierry partent à la pêche. Seul janvier est chômé. Pour attirer le bulot, pas de filet mais des casiers, les « cloches à bulot ». Attachées en filet de 40 elles sont lestées à 11 miles de la côte l'été et rapprochées en hiver. « Parce qu'avec la chaleur, le bulot s'enfonce plus dans le sable », explique le pêcheur.

Une journée en pleine mer suffit à remplir les casiers. Pour attirer le bulot, les pêcheurs l'appâtent avec de la roussette et du tourteau. « Depuis quelques années, des petits saucissons de tourteaux permettent de diffuser plus longtemps l'odeur de l'appât », souligne Samuel Guérin.

Dégusté simplement:

À la différence de son cousin terrien, l'escargot, le bulot n'est pas hermaphrodite. On distingue des mâles et des femelles avec leur propre appareil reproducteur.

Depuis quelques années et de plus en plus, le bulot souffre d'attaques répétées de petites berniques qui viennent s'installer sur sa coquille. « C'est la gale du bulot. D'autres sont parasités par les crépidules. Mais aujourd'hui des machines permettent de les gratter avant la commercialisation. »

Une fois ramené à terre, ne reste plus qu'à déguster le bulot. Samuel Guérin a alors son petit secret. Une cuisson rallongée : 1 h 15 dans l'eau bouillante. « Cela les rend plus tendres. » Et pour la dégustation, le pêcheur fait dans la simplicité : « Froid avec de la mayonnaise et un verre de vin blanc, du bourgogne aligoté ! » D'autres les préféreront à la grecque ou en rémoulade.

Benjamin FONTAINE.
Ouest-France

LORD

Messages : 6905
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 53
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par Tèqueur des Puus le Jeu 30 Juil - 20:00

Arf! les bulots... Pas une semaine sans! mais c' est dingue comme les prix ont augmenté.

Tèqueur des Puus

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/02/2009
Localisation : Lé Puus

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par Eryk le Mer 5 Aoû - 14:02

Trop trop bons les bulots!!!

Eryk

Messages : 450
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 31
Localisation : Quatremare

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pfdn.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par carente50 le Mer 5 Aoû - 19:55

super le bulot mayo mais avec du BEIRE et une tartine de pain -beurre Very Happy "et pi c'est tout"

carente50

Messages : 1128
Date d'inscription : 06/09/2008
Age : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par Tèqueur des Puus le Mer 5 Aoû - 21:01

C' est un minimum en effet Joel..! http://smileys.sur-l

Tèqueur des Puus

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/02/2009
Localisation : Lé Puus

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par thorbjorn le Dim 9 Mai - 20:04

l' bulot c'est bon, mais ça vaut pas les flies

thorbjorn

Messages : 667
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 59
Localisation : La Houssaye

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par Le Goublin le Lun 11 Mar - 0:57

Savez-vous reconnaitre un bulot jeune d'un bulot vieux......hormis la taille?

Et bien à taille égale (pour des gros bulots par exemple), les bulot vieux (donc raides sous la dents) sont passés dans une machine (genre tambour de machine à laver) qui enleve toute la gale qui a poussé sur la coquille.
Donc, si vous voyez des bulots avec la coquille esquintée aux extremités, dites vous que c'est du vieux bulot pas très tendre et très fort en gout.

Le Goublin

Messages : 605
Date d'inscription : 09/03/2013
Localisation : Nord Cotentin

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Bulot. Un coquillage bien de chez nous.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 8:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum