EPR.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EPR.

Message par LORD le Jeu 5 Nov - 15:18

Boujou.

Cela fait plus d'un an que le Normanring note la non fiabilité de la technologie EPR et les dangers de la THT qui en découlent. Le réseau "sortir du nucléaire" ( http://www.sortirdunucleaire.org/ ) avait déja montré les failles du système EPR à plusieurs reprises en rendant public un document alarmant sans être écouté!!

Aujourd'hui trois autorités de sûreté nucléaire, une française (ASN), une finlandaise (STUK) et une britannique (NII), toutes directement concernées (rappelons qu'un EPR est en construction en Finlande) tirent la sonnette d'alarme!

Et pourtant les britanniques avaient dénoncés (fin juin) les graves faiblesses de notre technologie EPR. La France (et l'ASN) avait fait la sourde oreille déja empêtrée dans des retards de livraisons, des défauts de construction et des coûts financiers qui explosent.

En plus du grave problème de non fiabilité du système EPR et des conséquences catastrophiques qui en découlent, c'est également le manque d'indépendance des autorités nucléaires française qui est pointé du doigt.
Nos élus du Cotentin et ceux de Seine-Maritime (un EPR va voir le jour à Penly... n'oublions pas!!) ont une fois de plus vu les choses à court terme et dans une seule optique de création d'emplois.

Les choses n'ont donc pas changés depuis La Hague... Un lobby qui fait et dit ce qu'il veut en donnant des miettes à des communes qui avalent toutes les couleuvres sans aucunes garanties ni compensations (on aurait aimé par exemple la création d'un grand pôle technologique et énergétique universitaire et d'entreprise d'envergure européenne sur Caen).

Pour l'instant la seule réponse du gouvernement à nos élus est la suppression de la taxe professionnelle!!!
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par Laurent le Jeu 5 Nov - 20:07

Nous (la France, et a fortiori la Normandie) n'avons pas les moyens financiers d'éviter de nous servir du nucléaire.

Vous savez (je l'avais pas encore dit), mais je suis un fervent supporter du nucléaire civil. Mon père a été chef de centre à la centrale nucléaire de Penly, alors... Je préfère ne pas entrer dans le débat lol

Je dirai juste que mieux vaut un EPR "plus tard" qu'une électricité 5 fois plus chère en éolien/marée-motricité/...

Laurent

Messages : 21
Date d'inscription : 30/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par crosman le Jeu 5 Nov - 20:25

Le débat n'est pas tant nucléaire ou pas, mais dans la façon dont ça c'est fait, dont sont utilisées les subsides et dans le mépris des populations autochtones...et de leur environnement. Parce que par exemple Penly et autour c'est à présent bien massacré. A la limite dnas le Cotentin on s'entire pas trop mal. Mais il ne faudrait pas qu'on se retrouve avec des lignes d'eoliennes de 50 m de haut en + entre la côte et Jersey
avatar
crosman

Messages : 5473
Date d'inscription : 09/09/2008
Age : 61
Localisation : région parisienne et le Rozel (50)

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par Laurent le Jeu 5 Nov - 20:58

On peut mettre les éoliennes en mer, mais après ça fera chier les plaisanciers et les paquebots lol

C'est pas faux que ça change un peu (beaucoup) le paysage, les centrales nucléaires. Mais bon, je crois que les réductions sur les impôts locaux, ça joue, pour compenser aux yeux de la population locale, non ?

Moi perso, ça me choquerait pas d'habiter à côté d'une centrale nucléaire.

Laurent

Messages : 21
Date d'inscription : 30/10/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par LORD le Jeu 5 Nov - 21:21

Le gros probleme c'est qu'Areva et EDF vendent un EPR qu'ils sont loin de maitriser. De plus la sureté nucléaire française (l'ASN) nage dans l'opacité et a retournée sa veste quand les anglais leur ont démontrer les failles énormes du système EPR.

Le nucléaire civil ne sort pas gagnant de cette chape de plomb qu'entretiennent ceux qui sont censé nous prouver que tout va bien et surtout être honnète et ouvert car le nucléaire est un bien public français à notre service et non une simple cotation en bourse.

il y a dans cette histoire un mauvais parfum de vendre à tout prix avec un flou qui va à l'encontre du projet.
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par crosman le Jeu 5 Nov - 23:50

Les éoliennes en mer me bouffent l'horizon et ça c'est une richesse que je ne suis pas près à laisser tomber!

La vision d'un EPR ou de tout édifice grandiloquent de production d'énergie me rappelle la fatuité de l'homme et sa propension à dépenser trop pour pas grand chose.

En ce qui me concerne je me baigne près des centrales depuis ma petite enfance quasiment c'est peut être pour ça que j'ai beaucoup d'energie . Par contre faire exploser des falaises pour bétonner et mettre des ventilos sur l'eau pour alimenter les joujoux électroniques des français qui ignorent ou dégoisent sur notre région, non merci!
avatar
crosman

Messages : 5473
Date d'inscription : 09/09/2008
Age : 61
Localisation : région parisienne et le Rozel (50)

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par LORD le Jeu 5 Nov - 23:52

Le gouvernement a reçu l'assurance d'Areva et d'EDF qu'ils fourniraient les réponses demandées sur la conception du dispositif de
contrôle-commande des réacteurs, a déclaré au Sénat le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau, qui s'exprimait en
l'absence du ministre de l'Energie, Jean-Louis Borloo, chargé du dossier. Dans un avis commun rendu public lundi, les autorités
de sûreté nucléaire française (ASN), britannique et finlandaise émettent des doutes sur le système de sécurité utilisé pour piloter le
réacteur EPR en cas d'incident et son indépendance vis-à-vis du mécanisme de contrôle en fonctionnement normal.

Les autorités ont demandé à Areva, qui développe l'EPR, et aux acquéreurs de licence - dont EDF - de modifier le design initial du réacteur de troisième génération. "La technique de l'EPR n'est pas en cause", souligne François Fillon dans une interview au Monde daté du 6 novembre. "Il
y a nécessité d'une extrême rigueur en termes de sûreté. Je n'ai aucun doute que les problèmes posés par l'Autorité de sûreté vont être
résolus et que les réacteurs français vont figurer parmi les meilleurs et les plus sûrs du monde",
dit le chef du gouvernement. Et de souligner: "Il n'y a pas de problème Areva".
PAS D'IMPACT A CE STADE, DIT EDF
Pour France Nature Environnement, qui exige la suspension des travaux du réacteur EPR à Flamanville (Manche), "il y a bien un problème Areva mais aussi un problème politique". "Que le Premier ministre en soit réduit à commenter l'actualité atomique est inquiétant", déclare Arnaud Gossement, porte-parole de FNE. "Depuis 2006, l'Etat a perdu le contrôle du
nucléaire, voilà ce que démontre l'analyse du Premier ministre", ajoute-t-il dans un communiqué. Dominique Bussereau a estimé qu'il était normal que des éclaircissements techniques soient demandés par l'ASN. "Nous avons obtenu l'assurance qu'EDF et Areva s'étaient bien engagés à fournir toutes les réponses attendues", a-t-il poursuivi. "Il n'y aura donc pas de retard de ce fait", a-t-il insisté.

Dans la matinée, Jean-Louis Borloo avait fait valoir sur BFM TV et RMC Info que l'ASN n'avait "pas demandé l'arrêt des constructions", ce que
réclament les Verts-Europe Ecologie et les associations anti-nucléaires. Areva et EDF ont fait de l'EPR le fer de lance de leur
développement dans le cadre du renouveau du nucléaire à l'échelon international. Au total, 23 réacteurs EPR sont en projet dans
le monde. Lors de l'assemblée générale des actionnaires d'EDF, son P-DG actuel, Pierre Gadonneix, a assuré jeudi que les discussions que mène
actuellement EDF avec l'ASN au sujet du système de contrôle-commande de l'EPR n'avaient "pas d'impact à ce stade sur le déroulement du projet".

EDF vise toujours un démarrage du réacteur nucléaire EPR de Flamanville en 2012 - avec une production d'électricité commercialisée en 2013,
a-t-il déclaré. Ce projet devrait coûter au total quatre milliards d'euros.
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: EPR.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum