Le Havre à la pointe du chauffage au bois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Havre à la pointe du chauffage au bois.

Message par LORD le Lun 16 Nov - 21:34

Boujou.

ENERGIE.Projet unique au Havre, la chaudière à bois d'Alcéane alimentera 360 logements
à Aplemont. A la clé : économies pour les locataires et préservation de l'environnement.



Avec la prochaine mise en service d'une chaudière à bois avenue
Paul-Verlaine, Alcéane montre l'exemple en matière d'énergie
renouvelable. Cette « grande première » pour la Porte Océane va
permettre à 360 foyers du groupe d'immeubles « Frileuse Aplemont » de
bénéficier d'une énergie propre et économique.

Chez le bailleur social, on précise avec une certaine fierté que ce projet a été réalisé
en interne. « Nous gérons 67 chaufferies et, fort de cette expérience,
nous avons pu concevoir et piloter ce chantier. Nous assurerons
également la maintenance de cet outil grâce à notre régie technique,
unique en France », explique Aldéric Lestrelin, directeur de la communication.

La vieille chaudière à gaz, datant d'une trentaine
d'années, était à bout de souffle, obsolète. Alcéane a choisi de la
remplacer plutôt que de la maintenir en vie à coup d'interventions
coûteuses. Le chantier a débuté le 31 mai au moment où le chauffage a
pu être coupé. De là s'est construite la chaufferie adossée à l'un des
douze bâtiments qu'elle desservira. Et la semaine dernière, la
chaudière est enfin arrivée en provenance de sa fabrique basée en
Auvergne, la société Compte-R. Si tout se passe sans accros, elle
devrait être opérationnelle fin décembre et fonctionner dès le début de
l'année prochaine.

Ça gaze en attendant…
Les locataires ne resteront pas démunis avant cette date. La future
chaudière à bois est en effet couplée à une autre source de production
de chaleur. Une nouvelle chaudière à gaz doit en effet servir d'appoint
en cas de très grand froid, de maintenance ou de panne de l'outil
principal et d'imprévus dans la livraison du bois. C'est elle qui leur
permettra de passer l'hiver au chaud…

Ce n'est qu'une estimation mais côté porte-monnaie, l'arrivée du bois devrait alléger les factures
des locataires. Le coût du mégawatt passerait ainsi de 45 à 20 €
environ, sachant qu'en moyenne, un logement consomme 7,5 mégawatts par an.

D'un point de vue environnemental, les bénéfices sont aussi
conséquents. Même s'il y a discussions quant à sa neutralité en terme
d'émission de CO², le bois est une énergie renouvelable. Celui des
immeubles d'Aplemont proviendra de la proche région afin d'éviter de
longs transports gourmands en énergie. « Nous sommes déjà dans un bilan
positif supérieur aux normes en vigueur. Mais pour aller plus loin,
nous avons installé un filtre pour limiter les rejets de poussière ! »

B. S.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum