Le point d'Alençon

Aller en bas

Le point d'Alençon

Message par LORD le Mer 2 Juil - 21:34

Boujou.

" Cette technique dentellière fait la renommée de la ville. Transmise par apprentissage depuis 350 ans, elle est l'objet d'une grande exposition jusqu'en septembre.
Le Point d'Alençon, tous les Alençonnais en ont entendu parler. Savent-ils pour autant ce que c'est ? Pour le savoir, que l'on soit Alençonnais ou pas, c'est le moment ou jamais de se rendre au musée pour visiter l'exposition présentée jusqu'à fin septembre. Si généralement, le musée consacre son exposition estivale à la dentelle une année sur deux, il s'intéresse cette fois exclusivement au Point d'Alençon. Ce qui, selon la conservatrice, Aude Pessey-Lux, n'avait pas encore été réalisé.

Technique de dentelle à l'aiguille, par opposition à la dentelle au fuseau, le Point d'Alençon est né au milieu du XVIIe siècle. On le doit à Mme La Perrière, qui s'est inspirée du Point de Venise. « L'économie locale tournait autour du Point d'Alençon. Elle a fait vivre plusieurs centaines de fabricants et elle s'est toujours transmise par apprentissage, explique Aude Pessey-Lux. On ne dispose d'aucun écrit. »

Dans le plus grand secret

Pour bien comprendre le processus de fabrication, l'exposition présente des modèles agrandis treize fois, sur une grande table de dentellière telle qu'on pouvait en trouver autrefois par dizaines dans les ateliers disséminés dans la région d'Alençon. Chaque dentellière était spécialisée dans une étape de la fabrication. Exécuté dans le plus grand secret pour les grands de ce monde, les dentelles au Point d'Alençon ornaient les parures, les fichus, les châles et les volants des princes et des princesses.

Comme les pièces de haute couture, ces créations étaient des pièces uniques et on vendait ses terres pour s'en procurer. L'exposition présente des pièces majeures, des acquisitions récentes et des collections privées conservées auparavant dans le petit musée de la rue du Pont-Neuf désormais fermé.

Le Point d'Alençon est à l'origine de la fondation, par Colbert, en 1665, d'une manufacture détenant un droit d'exclusivité pendant dix ans. Si la dentelle a connu une grande prospérité au siècle suivant, la Révolution a marqué la fin de son âge d'or. Sa production a cessé en 1925, mais un Atelier national du Point d'Alençon a vu le jour en 1976. Pour que ce savoir faire ancien ne se perde pas dans la nuit des temps."

Pratique. « La dentelle d'Alençon, un point c'est tout ! » Au musée des Beaux-arts et de la dentelle, cour Carrée-de-la-Dentelle. Ouvert tous les jours jusqu'au 28 septembre. Tarif : 3,50 €. Tarif réduit : 3 €. Gratuit pour les moins de 18 ans.

Ouest-France
avatar
LORD

Messages : 6993
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 55
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum