ROUEN CAPITALE... Oui mais de quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ROUEN CAPITALE... Oui mais de quoi?

Message par Florestan d'Hudimesnil le Sam 4 Sep - 11:34

Boujou à tous,

Comme annoncé, Mme Fourneyron a décidé de tenir séance au parlement de Normandie, le 17 septembre prochain: en juillet dernier, j'avais envoyé à son directeur de cabinet, la lettre que voici...

Rouen capitale... Oui mais de quoi ?
Lettre ouverte à Philippe Novel dans le but de contribuer à une « production d’avenir »

Cher Monsieur,

Le festival « Normandie Impressionniste » fait converger les foules admiratives vers les chef- d’œuvres de peinture produits grâce à cette lumière si subtile qui ondule sur les paysages de Normandie...
L’exposition capitale rassemblée au musée des Beaux Arts de Rouen autour de la variation impressionnante laissée par Claude Monet sur la cathédrale métropolitaine de Normandie, fait l’objet d’un dossier de presse complet dans le premier quotidien japonais... Rouen fait, enfin la une de la presse nationale et internationale. Bonne nouvelle, on ne parle plus seulement de Rouen et de son agglomération que pour des faits divers sordides et l’été rouennais 2010 s’annonce aussi rayonnant qu’un mois de juillet avec l’Armada des grands voiliers...

Moi, citoyen de Normandie et habitant cette bonne ville de Caen, je suis heureux que Rouen, première capitale historique de la « province » normande, soit redevenue, pour paraphraser Flaubert, notre « Babylone » à tous : le temps du bel été, Rouen n’est donc plus la « métropole oubliée », voire la métropole qui s’est oubliée, belle endormie au fond d’un méandre de la Seine... Rouen, agglomération de près de 500 000 habitants (CREA) pèse désormais autant qu’un département : Rouen c’est même le 6ème département normand !

Puisqu’il faut penser pour « produire » de l’avenir (j’espère que cette production ne sera pas classée SEVESO et qu’elle ne sera pas radioactive...), il est impératif de voir grand : Rouen capitale donc...

Mais capitale de quoi ?

Capitale d’une moitié de Normandie, c'est-à-dire d’une Basse- Seine « sévéso-normande » qui trime pour les hauts revenus des bureaux des tours des Hauts de Seine ? Capitale au centre de « l’armoire technique » industrialo-portuaire de la région parisienne ?

Des années 1960 à aujourd’hui, Rouen, ancienne seconde ville du Royaume au XVIe siècle après Paris (mais déjà dépassée par Lyon et Marseille au XVIIIe siècle) en dépit d’un grand port maritime toujours actif (le port de Rouen est aujourd’hui le premier port européen pour le trafic des céréales) a souffert, dans les années de la Reconstruction et de l’Après Guerre, de l’absence d’une vision globale de l’aménagement du territoire de l’espace normand : la décentralisation imposée par un Etat parisien et jacobin tout puissant n’a fait qu’accélérer l’émiettement de cet espace normand (5 départements ; deux régions ; trois grandes agglomérations) pour ne privilégier qu’un développement fonctionnel du Val de Seine surtout conformes aux intérêts de la région parisienne : quand Paul Delouvrier propose en 1965 son Schéma de Développement et d’Aménagement Urbain de la Basse Seine dans une région ruinée et traumatisée en 1944 alors en pleine reconstruction, on est loin de l’esprit qui pouvait prévaloir à la même époque en Bretagne avec le CELIB... Les intérêts parisiens ou franciliens seraient identiques aux intérêts normands : l’illusion du plein-emploi « fordiste » des années 1970 sombrant dans la grande crise de désindustrialisation des années 1980 – 1990, on voit enfin maintenant ce qu’il faut voir...

La disparition de Rouen en tant que grande métropole régionale qui compte entre Lille au Nord et Nantes à l’ouest : la proximité d’avec Paris n’explique pas tout...

Combien de directions publiques ou privées, ces dernières années, ont quitté Rouen pour Lille, Nantes ou Rennes ? Combien de bureaux d’études, de laboratoires, de grandes écoles ont quitté la Région parisienne pour s’établir à Rouen ou dans l’une des trois grandes villes normandes ?

Heureusement que la Matmut assure...

Il faut donc voir grand : le « Grand Rouen » à 120 km à l’ouest des 12 millions d’habitants du « Grand Paris » dans une demi-région qui ressemble à gros département ? Une « capitale » qui ne serait qu’une « banlieue interstitielle du Grand Paris » (dixit Laurent Fabius le 4 mai dernier au colloque du Havre) et qui disposerait, en guise de gare TGV, d’une bonne gare RER : il faut voir grand en effet...

Rouen, grande banlieue de Paris : d’aucuns diront que c’est là un avenir déjà produit... Faute de l’avoir suffisamment décidé par nous-mêmes auparavant !

Et une fois de plus, Antoine Grumbach reprenant le schéma fonctionnaliste de Paul Delouvrier, l’avenir de Rouen se dessine à Paris : vieille querelle sur l’eau de la Seine... Le Grand Paris va-t-il avaler la Seine aval sans l’aval des Normands ?

Encore faudrait-il que ces derniers soient capables de s’entendre pour se faire enfin entendre : Jacques Attali n’aura pas cessé de le dire au début de cet été ... A croire que la Normandie impressionniste, sinon en miettes, ne fait qu’attendre son maître peintre !

Qui pensera en Normandie un projet régional global qui soit aussi un projet d’ambition nationale ?

S’agit-il seulement de faire gagner 15 minutes supplémentaires de week-end deauvillais aux Parisiens ? S’agit-il seulement de faire des Rouennais les meilleurs banlieusards du chemin de fer francilien ?

Mais s’agit-il aussi de garder au Havre le premier port français ? (Car Anvers port de Paris ferait aussi bien l’affaire...) Ou bien, comment faire apparaître un territoire métropolitain normand d’un million d’habitants à l’ouest du Grand Paris ? Ou encore, faire passer au centre de Rouen, le nouveau TGV « anglo-normand » Paris-Londres ?

Où pensera-t-on ce projet, cette ambition ? Doit-on refuser l’opportunité de la perspective d’un Grand Paris maritime sous prétexte de s’opposer à Nicolas Sarkozy... Est-ce la faute à l’UMP si la Seine coule jusqu’à Neuilly voire jusqu’au Havre ? Compte tenu de l’état actuel des finances publiques et de l’existence d’autres projets portés par d’autres régions françaises, peut-on raisonnablement se permettre de tout réclamer sans rien proposer ?

L’attitude actuelle de scepticisme ou de défaitisme de certains élus « haut » normands sur le dossier du Grand Paris et du ferroviaire stérilise le présent : doit-on attendre sagement 2012 pour « produire de l’avenir » et savoir enfin si la Normandie doit agir ou être agie ?

Questions capitales donc que l’on devrait se poser davantage à Rouen qui se prétend « capitale »...

Questions capitales qui mobilisent surtout à Caen et dans toute l’actuelle Basse Normandie avec, au-delà de l’actuelle bataille du rail pour un vrai TGV normand, la proposition stimulante d’une vision enfin globale de la Normandie intitulée « Plan Stratégique Régional Normandie 2020 » pilotée par le conseil régional présidé par Laurent Beauvais : le Pôle de recherche supérieur normand; le corridor du fret ferroviaire pour faire du Havre à l’ouest de Paris le véritable avant-port européen ; l’intégration de Caen à un réseau métropolitain avec Rouen et Le Havre ; la valorisation culturelle et touristique du territoire normand sont dans la ligne de mire d’une bataille pour un vrai TGV normand dont l’association de promotion présidée par Gérard Lissot, par ailleurs président du Conseil économique et social de Haute-Normandie, est basée à ... Caen.

Puisqu’il faut « produire de l’avenir » et être optimiste je dirai ceci :

Rouen ne doit plus être un problème pour la Normandie et la Normandie ne doit plus être un problème pour Rouen.

A Caen, je me suis battu contre une Normandie caennaise qui voudrait craindre Rouen « trop proche de Paris ». Mais si j’avais le plaisir d’habiter à Rouen ou au Havre, je m’opposerais tout autant à une Normandie rouennaise ou havraise : produire de l’avenir à Rouen, à Caen ou au Havre c’est produire l’avenir possible pour toute la Normandie...

Et c’est là le rôle capital d’une capitale ou d’un réseau métropolitain « capitale » : pour que la Normandie soit en SEINE ou en selle, (Tour de France oblige...) il nous faudra rapidement sceller un compromis métropolitain normand afin de passer enfin à l’essentiel...

Pour finir, je reprendrai ici une image que j’avais déjà défendu sur le forum de Paris Normandie, celle d’une bicyclette qui a besoin de plusieurs éléments en équilibre pour avancer : un certain président de région amateur de « petite reine » devrait au moins comprendre de quoi il retourne...

Nul ne doutera que Rouen, première agglomération d’une Normandie qui pourrait être la 6ème région de France en part de PIB et première région maritime du pays est toute destinée à être la « métropole régionale » au sein d’un réseau normand : cette métropole régionale pourrait accueillir la préfecture régionale et avoir une dimension interrégionale « Normandie-Nord- Picardie » partagée avec Lille. De fait, le préfet de région de Rouen avec la DTA de l’Estuaire a déjà une vision globale de la Normandie. Rouen sera donc la roue arrière de notre bicyclette normande : la roue motrice.

Devant, à l’ouest, plus légère, Caen, « technopole régionale » accueillant le siège du conseil régional c’est la roue directrice.

Au centre, sur l’Estuaire, le pédalier du port du Havre qui reçoit les forces d’impulsions économiques venues du Monde entier et qui les transmet à notre bicyclette normande sinon au reste du pays... Le Havre pourrait accueillir la future CRCI normande ou une décentralisation d’Etat liée aux affaires maritimes.

Pour produire de l’avenir, il ne faut par reproduire : Dans le cadre d’un véritable « acte III » de la Décentralisation, la Normandie a tout intérêt a être enfin le laboratoire géographique d’une alternative au centralisme métropolitain bête et méchant qui handicape lourdement les territoires français. Avec la mission de faire redécouvrir la dimension maritime de Paris et de la France, voilà l’autre belle ambition normande qui pourrait être couronnée par une candidature commune de Rouen, Caen et Le Havre au titre de capitale européenne de la culture à l’horizon 2020 comme le suggère Vianney de Chalus, président de la CCI du Havre...

Le jour où le train normand partira, nombreux seront ceux qui voudront monter dans les wagons. Mais là n’est pas l’essentiel tant pour demain que pour aujourd’hui : le fait essentiel est de savoir si à Rouen, au Havre et à Caen il y a des mécaniciens aux commandes de la locomotive normande et si ces mécaniciens sont motivés.

J’en connais et toutes mes pensées vont à eux.

Cordialement avec mes meilleures pensées normandes.

Florestan d'Hudimesnil

Messages : 104
Date d'inscription : 14/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ROUEN CAPITALE... Oui mais de quoi?

Message par denis le Sam 4 Sep - 20:06

impossible de faire plus court naturellement ! grrr....Florestan, tu es l'inverse de Jean d'Ormesson, qui a un style télégraphique (c'est une chose étrange a la fin que le monde) !

denis

Messages : 629
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 64
Localisation : Rouen et l'Oise

Voir le profil de l'utilisateur http://denis76.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ROUEN CAPITALE... Oui mais de quoi?

Message par denis le Sam 4 Sep - 20:29

"Capitale d’une moitié de Normandie, c'est-à-dire d’une Basse- Seine « sévéso-normande » qui trime pour les hauts revenus des bureaux des tours des Hauts de Seine ?"
c'est scandaleux


"d’une Normandie qui pourrait être la 6ème région de France en part de PIB "
Ah ! west normans and east normans together ?

Si Rouen est la roue arriere motrice et le Havre le pedalier, Caen pourrait etre la roue directrice....

denis

Messages : 629
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 64
Localisation : Rouen et l'Oise

Voir le profil de l'utilisateur http://denis76.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: ROUEN CAPITALE... Oui mais de quoi?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum