Granville.. 6e édition du festival des arts de la rue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Granville.. 6e édition du festival des arts de la rue

Message par LORD le Mer 16 Juil - 19:07

Boujou.

" La 6e édition du festival des arts de la rue débute demain. Quatre jours de spectaclesqui exigent beaucoup d'anticipation pour les organisateurs.
Un festival des arts de la rue, est-ce la fête pour tout le monde ? Pour le public assurément, dans les coeurs certainement, pour les organisateurs, c'est une autre paire de manche. Si les responsables du théâtre de l'Archipel sont impatients de voir s'épanouir au grand air leur bébé, pour la sixième fois, c'est au terme de près d'une année de travail. Une course de fond qui finit par un sprint durant les derniers mois.

Car une fois les compagnies sélectionnées par Agnès Laigle et Marc Gourreau, directrice et co-directeur de l'Archipel, il reste encore pas mal de travail « technique » à réaliser. « Dès le mois de novembre, nous reprenons contact avec nos partenaires (près d'un millier de courriers électroniques envoyés). A partir de février, nous entamons le travail auprès des compagnies pour que tout soit bouclé fin mars-début avril », explique Lucile Lesaulnier, responsable des relations publiques au théâtre de l'Archipel. A cette date, on sait qui joue où et quand.

170 artistes à loger

Si les artistes du festival sont friands du macadam, ils ne dorment pas pour autant à la belle étoile. Le festival, c'est aussi des lits à prévoir et des ventres à nourrir ! « Cette année, nous avons retenu des chambres pour 170 artistes et accompagnants de la programmation In. Ca représente un budget d'environ 6 000 €. Nous travaillons avec quatre hôtels de Granville, explique Annabelle Bouchaud, spécialement chargée de mission pour le festival. L'objectif, c'est de tout trouver à proximité des sites de spectacles. Ce n'est pas forcément simple car nous sommes en pleine saison touristique. Nous commençons donc les réservations dès le mois de mars. »

Du côté de la cantine, l'organisation s'est rationalisée au fil des années. Cette fois, pas de distinction In ou Off, tous ceux qui font vivre le festival sont accueillis à table : près de 1 000 repas seront servis entre ce mercredi soir et dimanche soir, pour un budget total d'environ 9 000 €. « Chaque repas nous revient en moyenne à 8, 50 € ».

Ambiance de festival

La mairie met à disposition la salle de Hérel, l'Archipel fait appel à un traiteur pour les quatre jours et une équipe de six bénévoles (parmi les 68 personnes mobilisées) s'occupe du service. « Lors des premières éditions, nous avons essayé de travailler avec les restaurateurs locaux. Mais c'était assez compliqué, compte tenu des créneaux horaires nécessaires : de 11 h 30 à 14 h 30 le midi et de 18 h 30 à 23 h 30 le soir, précise Lucile Lesaulnier. Les compagnies trouvaient dommage qu'il n'y ait pas une véritable ambiance de festival, dans un endroit où tout le monde pouvait se retrouver. » Dès demain, à partir de 16 h, il y aura de toute façon beaucoup de monde à se rassembler place Foch, Au Val-ès-Fleurs, ou en haute-ville, pour le début de la sixième édition des Sorties de bain. Ouvrez le rideau !

Pascal SIMON.
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum