Défense de la TRIPE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Défense de la TRIPE

Message par Maurice le Sam 30 Juil - 20:04

Boujou tertous


La TRIPIERE d’OR a-t-elle perdu son âme ?.

J’ai conscience que ce qui suit risque d’être considéré par certains comme un brûlot. Mais sans liberté de blâmer , il n’est point d’éloge flatteur, disait un grand écrivain des siècles passés. (Français d’accord)

Mon propos concernera une Institution , je veux parler de la Confrérie Gastronomique qui décerne chaque année les prix de la Tripière d’Or, et de quelques réflexions qui me sont venue à l’esprit en consultant les palmarès des années 2008, 2009 et 2010.

Depuis tout gamin j’ai entendu parler de ce fameux concours de la Tripière d’Or, destiné à récompenser l’artisan Boucher, Charcutier ou Tripier, ayant présenté à un jury de la Confrérie du même nom, le meilleur plat de tripes de l’année. J’ai souvenir pour avoir assisté autrefois à une des manifestation de cette confrérie, de doctes personnes, sûres de leur qualité de grandgousier, en robes d’apparat, dégustant dans un silence de cathédrale, des plats présentés brûlants. S’en suivaient , à mi voix entre collègues goûteurs, de longs conciliabules suivis de prises de notes. Ils n’oubliaient pas non plus de se refaire la bouche avec beurre et calva entre chaque plat ( je ne sais pas si cette coutume perdure).

Le tout donnait lieu ensuite à de longues délibération.

Le temps passant, on causait beaucoup, et le cidre coulait gouleyant dans les moques, car il fallait bien dattendre pour qu'enfin arrive la proclamation très solennelle des Prix de La Tripière d’Or.
Chaque lauréat repartait avec un diplôme enluminé qu’il n’oublierait pas d’encadrer pour l’afficher en bonne place dans sa boutique, afin que nul dans sa clientèle n’ignore que les efforts de son commerçant préféré avaient été récompénsés en haut lieu.

Je n’ai plus souvenir du nombre de prix décerné par concours, à l’époque, mais je ne pense pas qu’il y en avait autant qu’aujourd’hui. Sachant de toute manière que malheureusement le nombre d'artisans n'a fait que diminuer depuis la dernière guerre, le pourcentage de récompensés n'a donc pu qu'augmenter.
Je pense pourtant, que pour rester crédible, n’importe quel concours, fusse-t-il gastronomique, se doive d’éviter de récompenser tout le monde ou à défaut trop de monde.

En ayant consulté les palmarès des années 2008, 2009 et 2010 de la Tripière d'Or, plusieurs remarques me sont venues à l’esprit , qui heurtent l’ilote que je suis sans doute.

1 – La pléthore de prix :
En 2009, 18 « Grand Prix International », 30 « Grand Prix National », 60 « Prix National » et 37 « Mention d’Honneur » soit 145 récompenses, autant dire que personne n’est reparti les mains vides. Les palmarès 2008 et 2010 sont à l'avenant. Qu'aurait ce été si, à l'instar d'autres confréries gastronomiques, le concours avait été ouvert à des non Normands?

2 – Les attributions de prix :
a) Vouloir éviter les scènes de ménage est sans doute une vue de l’esprit magnanime, mais est ce obligatoire à la Tripière, de décerner un prix à la femme de l’artisan et un autre à l’artisan lui-même. Qui prouve que les tripes présentées ne viennent pas du même chaudron ?
En 2010, on relève quand même au moins une demi douzaine de cas. On pourrait ajouter les couples de père ou mère/fils ou fille ou les fratries.

b) Autre cas relevé ; est ce utile de récompenser un artisan une fois au titre de boucher puis une deuxième fois au titre de charcutier, pourquoi pas une troisième au titre de traiteur ? A t il vraiment présenté des tripes différentes, selon la catégorie professionnelle dans laquelle il concourrait ?

c) Interrogation aussi sur les récompenses décernées à un ouvrier pour lesquelles on n’oublie pas d’en attribuer également une au patron, récompense souvent supérieure.

3) – Les conséquences pour le consommateur ;
Avec autant de prix décernés chaque année par la Tripière d’Or, je me demande qui, de Fécamp à Vernon ou Granville, n’arbore pas sur sa vitrine la mention prix « xx » au concours de la Tripière d’Or, suivi ou pas, de l’année.
Le consommateur, même averti s’y laissera t il prendre ? la quantité de prix décernée chaque année ne risque elle pas de le noyer dans la multitude de l’offre ou se contentera t il de sa routine ? Comment distinguer celui qui réellement fait l'effort d'améliorer le produit sans cesse, des autres ?

En conclusion, j’éprouve donc une étrange sensation.

Ayant gardé le souvenir de ma mère qui mitonnait la tripe pendant des heures et des heures, je finis par me poser ces questions :

Ne devrait on pas suggérer à la Confrérie de modifier le système de récompenses ? En effet, si « Tout le monde est récompensé » ou à peu près, n’est on pas en train de créer, voire de promouvoir, comme certains le font déjà avec le vin, un produit standardisé ? Ne risque t on pas de le retrouver systématiquement sans que sa saveur ait varié d’un iota, à chaque fois qu’on voudra le déguster ?

En voulant faire plaisir à tout le monde , peut on encore dire que la Tripière d’Or participe toujours à la défense de ce fleuron de la gastronomie normande, la TRIPE ?

Et vous avez-vous une opinion ?


A bétôôt

Maurice, Né au pied du Donjon de Falaise


:flag2:

Maurice

Messages : 58
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : Bourgogne Nord (Auxerre, pas loin de Chablis

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Défense de la TRIPE

Message par thorbjorn le Sam 30 Juil - 21:57

Que veux tu? C'est l'époque qui le veut,on n'a plus le courage de trancher; on pense que c'est plus démocratique, comme si la démocratie était le nivellement par le bas. C'est le cas dans les commices mais hélas aussi en politique il n'y a jamais de perdant, et cela s'applique aussi au choix de la capitale régionale.

thorbjorn

Messages : 667
Date d'inscription : 08/02/2009
Age : 59
Localisation : La Houssaye

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum