Echange cidre Perche - Hudson.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Echange cidre Perche - Hudson.

Message par LORD le Lun 7 Nov - 12:23

Boujou.

C'est la fête de l'arbre et du cidre, dimanche à l'Écomusée du Perche. Huit producteurs des USA viendront grâce à l'écrivain Colette Rossant.
Le voyage des Percherons aux États-Unis, en octobre, vient d'une belle et triste histoire d'amour. James Rossant, célèbre architecte et peintre américain, accompagné par sa femme Colette, est « tombé en amour » en découvrant le Perche. Ce territoire lui rappelait étrangement la vallée de l'Hudson, proche de New York.

Les pommiers y poussent en masse mais les agriculteurs ont bien du mal à faire face à la concurrence chinoise. D'où l'idée, après l'achat d'une maison à Condeau dans le Perche, que les producteurs des deux côtés de l'Atlantique puissent s'entraider.

Colette Rossant n'a pas reculé devant l'ampleur de la tâche que son mari James lui avait confiée avant de mourir en 2009. L'association Windfall Perche a été créée, les échanges de producteurs ont été organisés avec l'aide du Parc américain de Glynwood, dont la mission tend aussi au développement d'une culture célébrant les produits du terroir.

OEnologues et restaurateurs :

Au mois d'octobre dernier, onze producteurs français ont rencontré, à New York, des oenologues et des cuisiniers tels que le chef du Café Boulud, le plus grand restaurant français new-yorkais. Ce voyage a été l'objet de bon nombre de découvertes pour les voyageurs français. « Nous avons été abasourdis par la générosité et l'ampleur de l'accueil reçu un peu partout. Les vergers sont énormes, de 40 à 100 ha. »

Jean-François Leroux, le plus petit producteur du syndicat, produit 6 000 bouteilles de cidre par an. Il avoue avoir « été sidéré par la qualité du palais des oenologues et des restaurateurs américains qui revenaient parfois deux ou trois fois goûter [ses] produits ». Mais les producteurs américains manquent, selon lui, de militantisme pour leur terroir.

De son côté, Gil Michaudel, qui cultive 83 ha de vergers et produit 10 000 bouteilles de cidre par an, espère comme ses collègues que son voyage va déboucher sur des marchés pour sa production. « J'ai été étonné par la façon dont l'art de vivre est protégé dans la vallée de l'Hudson. » Une de ses découvertes : le cidre de glace, difficile à réaliser en France du fait de l'absence prolongée de la neige.

Avec Maurice Levier, fondateur du syndicat cidricole qui souhaite obtenir une AOC pour le cidre du Perche, tous les producteurs se réjouissent : dimanche matin, chacun des huit producteurs américains plantera un pommier sur le territoire de l'Écomusée. « À notre tour, nous allons pouvoir présenter notre région et amplifier nos échanges chaleureux. »

Monique BÉGUIN. Ouest France.

LORD

Messages : 6905
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 53
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Echange cidre Perche - Hudson.

Message par LORD le Mer 9 Nov - 16:09

Boujou.

A lire :
http://www.drakkaronline.com/article115203.html?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&utm_campaign=Feed%3A+FlashDrakkaronline-LePortailNormandDeLinformationEconomique+%28old-Flash+DrakkarOnline%29

LORD

Messages : 6905
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 53
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum