Le parler Normand du Bessin. Université de Caen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le parler Normand du Bessin. Université de Caen.

Message par LORD le Ven 13 Avr - 14:36

Boujou.

L'université de Caen, le CNRS et le Ministère de la culture (entre autres) ont mis en place un site sur le parler Normand du Bessin basé sur les travaux et les enregistrements de Pierre Boissel... à découvrir et à écouter.

ichin : http://leparlernormand.tge-adonis.fr/
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le parler Normand du Bessin. Université de Caen.

Message par LORD le Mer 20 Juin - 11:51

Boujou.

Pendant plus de 30 ans, le linguiste caennais Pierre Boissel a enregistré le parler de sa région natale. Une richesse désormais disponible.

L'histoire :

Pierre Boissel n'y entend rien, mais alors rien, en matière d'informatique, de numérique ni même de téléphone portable. Pourtant, ce sont bien Internet et les nouvelles technologies qui vont sauver et diffuser son travail sur le patois du Bessin. Retraité depuis quatre ans, cet ancien professeur de linguistique et d'histoire de la langue de l'université de Caen passe une journée par semaine au Centre d'enseignement multimédia universitaire (Cemu). Avec le technicien Thierry Guban, il fait passer 150 bandes magnétiques à l'heure du numérique.

Natif de Saon dans le canton de Trévières, Pierre Boissel a poussé dans les études comme on dit. « En marge de mon travail d'enseignant-chercheur, je me suis très tôt intéressé au langage ordinaire des gens du Bessin car j'ai pris conscience que ce parler était menacé. » Magnéto à bandes sur l'épaule, Pierre Boissel profite de ces week-ends pour partir à la rencontre des paysans, des ouvriers agricoles et de ses copains d'enfance. « C'était comme une fouille de sauvetage avant la construction d'une autoroute. »

« Ils oubliaient le micro » :

Pendant plus de trente ans, Pierre Boissel enregistre la vie quotidienne, à la ferme, au jardin. « Au bout d'un quart d'heure, ils oubliaient le micro. » Mais aussi des légendes « comme celle de la couleuvre qui trait les vaches racontée par la mère Catherine, une voisine de mes parents. » Au fil de ses rencontres, Pierre Boissel transcrit les récits, les commente, notamment sur le plan de la linguistique et de la dialectologie normande... Le tout stocké dans des valises.

Il y a dix ans, des collègues de l'université commencent à s'intéresser à son travail. Un premier CD-Rom est réalisé pour l'enseignement à distance. Puis Pierre Bost et Dominique Legallois, responsables du Cemu, relancent Pierre Boissel, alors jeune retraité. La numérisation aidant, le sauvetage de ce patrimoine local immatériel commence. Avec Internet, une quarantaine d'enregistrements et les commentaires correspondants sont déjà accessibles au plus grand nombre. Mais il reste beaucoup de travail pour valoriser un parler qui se fait de plus en plus rare, dans le Bessin comme ailleurs.

Passionné de musiques et de chants traditionnels, toujours son violon à portée de main, l'universitaire retraité fait oeuvre d'ethnologue. « On peut très bien vivre sans savoir tout ça, raconte souvent Pierre Boissel aux étudiants de l'Université inter-âges. Mais beaucoup moins bien quand même ! » Pour lui, la langue des parlers locaux est un trésor qu'il faut à tout prix préserver. « Je ne sais pas qui ça pourra intéresser dans cinquante ans, mais je ne peux pas m'en empêcher... »

Sébastien BRÊTEAU.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum