Les boues du port de Rouen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les boues du port de Rouen.

Message par LORD le Lun 16 Avr - 14:46

Boujou.

A partir de ce lundi 16 avril, Rouen teste un nouveau site d'immersion de ses boues de dragage.

Et ce site se situe à 17 km des côtes du Calvados, entre Houlgate et Deauville.

Selon le port autonome de Rouen, il s'agit d'une "expérimentation" sous surveillance en préparation depuis janvier, ce que les écologistes contestent.

Environ 2 millions de m³ de boues seront draguées dans le port de Rouen et immergées sur le site du Machu jusqu'en janvier 2013, a indiqué Sylvain Hauville, directeur du chenal et des travaux maritimes du port de Rouen.

Un suivi est prévu jusqu'au 2ème trimestre 2014. Y participeront notamment l'université de Caen, l'institut Pasteur de Lille, et l'Agence de l'eau.

Ce suivi a commencé avec l'immersion "en tout début d'année de huit paniers de moules", afin d'observer leur réaction tout au long de l'expérimentation.

Le port de Rouen cherche un nouveau site d'immersion alors que son site actuel dit du Kannik (au large du Havre, en face de l'estuaire de la Seine) sera plein en octobre 2014.

Le port de Rouen drague 4,50 millions de m³ de boues par an.

"L'expérimentation" a été autorisée par arrêté préfectoral le 21 décembre, après deux enquêtes publiques. La première a été annulée car jugée incomplète par l'Etat. ( http://basse-normandie.france3.fr/info/boues-du-port-de-rouen--nouvelle-enquete-publique-69159995.html?onglet=videos&id-video=000273871_CAPP_NouvelleenqutepubliquesurlesbouesdeRouen_100620111350_F3 ).

Sylvain Hauville affirme que ces "sédiments ne sont pas pollués". Ce qui fait bondir Charlotte Nithart de l'association de protection de l'environnement Robin des bois.

Si, en pourcentage, les quantités de polluants peuvent paraître faibles, les volumes de boues en jeu sont tels que les rejets sont quand même importants, estime l'association.

"On a calculé que pour 2 millions de m³ de boue, ça ferait 33 kg de PCB (polychlorobiphényles) pur rejeté en mer", précise Charlotte Nithart.

L'association reproche au port de Rouen de ne pas avoir mis en place de système traitement de ces boues à terre, comme cela se pratique en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique ou encore à Dunkerque.

Les pêcheurs bas-normands restent également opposés au projet.

"On ne sait pas exactement ce qu'il y a dans ces boues. On a assez de pollution comme ça. On pêche la coquille et la sole là bas", a indiqué le président du comité départemental des pêches du Calvados Paul Françoise.

Catherine BERRA.
avatar
LORD

Messages : 6955
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum