Radioactivité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Radioactivité

Message par LORD le Jeu 18 Sep - 13:32

Boujou.

" L'antenne du Nord-Cotentin de l'Observatoire citoyen de la radioactivité a effectué hierdes prélèvements côtiers dans La Hague.
Ils étaient une petite poignée de bénévoles hier après-midi qui s'étaient donné rendez-vous à l'anse des Moulinets, dans la pointe de la Hague, à l'invitation de l'Observatoire citoyen de la radioactivité. « Le site de l'anse des Moulinets constitue le point de départ de la conduite de rejets en mer des effluents liquides radioactifs des usines de retraitement d'Areva NC », précise l'Acro.

Basée à Hérouville Saint-Clair, l'association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest (Acro) a créé un réseau de surveillance des niveaux et de l'évolution de la radioactivité sur un secteur couvrant 600 km de côtes normandes (de la baie du Mont-Saint-Michel à Dieppe) et sur les principaux cours d'eau du bassin de Seine-Normandie. Tous les mois sont effectués des prélèvements d'algues, de sédiments, d'eau de mer et d'eau douce (une douzaine de points sont inspectés régulièrement sur le plateau de la Hague). Certaines études sont même effectuées parfois dans les jardins de particuliers qui s'inquiètent du taux de radioactivité sur les légumes et autres produits de la terre.

Hier, jour de grande marée, deux chargés d'études du laboratoire indépendant de l'Acro étaient sur place pour recueillir les prélèvements des bénévoles de l'antenne Nord-Cotentin et les analyser ensuite. Caroline Thiébot est préleveur volontaire. Elle considère que « l'Etat ne fait pas le travail de contrôle indépendant comme il le devrait. » Elle s'étonne de voir les gendarmes vérifier les identités des bénévoles. Elle s'est rendue hier dans la baie d'Ecalgrain afin de prélever des patelles et des sédiments, tandis qu'une autre équipe descendait dans l'anse des Moulinets. Depuis qu'elle agit au sein de l'Acro, Caroline Thiébot constate « qu'il y a toujours des traces de radioactivité artificielle, même si elles existent à faibles doses ».

Les niveaux restent stables

Antoine Bernollin est chargé d'études au laboratoire de l'Acro. Il a fait part des observations et conclusions des études menées entre 2005 et 2007. Premier bilan : les niveaux restent stables. « Dans l'anse des Moulinets, concernant les algues brunes, on constate que le maximum relevé sur cette période en quantité d'iode 129 est de 62,9 Bq/kg (1). Ce n'est pas négligeable. Concernant le tritium, autre élément radioactif, on est autour de 10 Bq/litre dans l'eau de mer. Or le niveau naturel du tritium dans l'eau de mer est de 0,2 Bq/litre. » Autrement dit ? « Il n'y a pas de danger immédiat. La question que nous nous posons est de savoir si l'accumulation de tous ces éléments radioactifs est dangereuse ou pas. Aujourd'hui, on ne connaît les effets sur la santé que lorsqu'il s'agit de fortes, voire très fortes doses. Mais nous n'avons pas le recul nécessaire pour savoir si de petites doses ajoutées les unes aux autres ont aussi des conséquences. »

(1) L'activité d'un élément radioactif est exprimée en Becquerel.

Sabrina ROUILLÉ.
Ouest-France
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum