Fouilles Archéologiques chez Guillaume

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fouilles Archéologiques chez Guillaume

Message par LORD le Jeu 9 Oct - 18:02

Boujou.

Des Anglais de la Oxford archeaology fouillent le bastion du château de Guillaume le Conquérant,de Falaise. Et les promesses du site sont au rendez-vous.
« Toucher des morceaux d'objets, qui n'ont pas été bougés pendant des siècles et que d'autres ont touchés longtemps avant nous, est palpitant et fascinant. » Des fragments d'andouillers ¯ petites pièces de bois manufacturées ¯ sont glissés dans des dizaines de petits sachets plastiques. Des numéros, voire quelques mots sont écrits au marqueur indélébile. « Tout est répertorié », explique Catherine Person. La Française est membre de l'équipe britannique qui, depuis six semaines, fouille le bastion saillant au nord-est du château Guillaume le Conquérant à Falaise.

« Un site particulièrement intéressant et qui concerne un roi d'Angleterre », souligne avec humour le Britanique Richard Brown, chef de projet. « La société a remporté l'appel d'offres. Et que le château ait en lien avec l'Angleterre n'a rien à voir », précise Catherine Person. « Tous les sites sont intéressants et nous aident à en comprendre d'autres. »

A mi-chemin des douze semaines de chantier, le remblai du XIXe a été déblayé sans ménagement. En revanche, les couches du XVe sont dévoilées avec minutie. « Le bastion n'a pas subi de grandes modifications. Au cours des siècles il a été une poubelle. » Premier trésor découvert : un loquet gâchette d'une arbalète, utilisée jusqu'en 1386 selon les archéologues

Future salle d'exposition:

La céramique et les os, permettent de mieux comprendre ce qu'on mangeait et comment on le mangeait ici et ailleurs à la même époque. « On se demande pourquoi le bastion a été construit et remblayé si rapidement. » Le bâti possède également des mystères toujours pas éclaircis. « Nous avons mis au jour une poterne. Surprenant pour un bastion dont la vocation est défensive... »

Dans un premier temps, il s'agit de compiler les informations pour les interpréter. « Nous ne sommes pas le seigneur du lieu. Nous ne saurons jamais pourquoi il a été construit », sourit Catherine Person qui, comme ses collègues, amasse, répertorie, classe et met sur papier, par secteur, une cartographie des découvertes. « Non seulement il est important de savoir ce qu'on a trouvé, mais également où cela a été trouvé sur le site. Ce sont des connaissances que ne nous serviront peut-être pas, mais que d'autres chercheurs, après nous, parviendront à comprendre... »

Une fois les fouilles terminées, les objets prendront place dans les musées de France. Et le bastion pourra alors vivre une autre vie. Et être aménagé en salle d'exposition permanente.


Corinne PRINTEMPS.
Ouest France.
avatar
LORD

Messages : 6959
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum