Le retour du Chanvre.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 23 Mar - 19:36

Boujou.

Grâce à Christophe Barrain, un industriel du Mortainais, la culture du chanvre pourrait bien connaître sa période de renouveau.

“Je me suis intéressé au chanvre tout simplement lorsqu’un de mes donneurs d’ordre a souhaité disposer de produits en PVC renforcés, qui possèdent des capacités de résistance importantes. J’ai alors pensé à la filasse, ce matériau obtenu à partir du chanvre qu’on utilise en plomberie.”
Patron d’une entreprise de Mortain spécialisée dans l’extrusion, c’est-à-dire un procédé de fabrication mécanique qui permet de donner des formes très précises à un produit, Christophe Barrain creuse alors son idée. Bientôt, il met au point une technique d’extrusion grâce à laquelle des fibres de chanvre sont incorporées dans le PVC. Le matériau ainsi obtenu voit sa résistance mécanique sensiblement accrue. Une caractéristique qui le rapproche de celle du bois de haut de gamme, pour un coût moindre.

Dans l’air du temps:
“L’autre avantage du chanvre est qu’il est insensible à l’humidité et que c’est une matière naturelle totalement recyclable, une qualité bien dans l’air du temps.” Les utilisations de ce nouveau matériau ? Les bardages, lames de terrasses, tringles à rideaux, mais aussi palettes et tourets.
Alors que la société Agro Chanvre, créée à Romagny pour assurer la fabrication industrielle de ces nouveaux produits, doit commencer son activité fin avril, l’innovation de Christophe Barrain ouvre des perspectives intéressantes aux agriculteurs bas-normands. De fait, la culture du chanvre se justifie maintenant grâce aux besoins de cette entreprise, fonction toutefois des marchés qu’elle obtiendra. “Une réunion d’information tenue récemment à Aunay-sur-Odon, entre Vire et Caen, a réuni 160 agriculteurs. Ils se sont montrés particulièrement intéressés par les propriétés du chanvre”, explique Vincent Salesse, de la Chambre d’agriculture du Calvados.

700 hectares cultivés en 2009:
Cette plante ne nécessite l’emploi d’aucun produit phytosanitaire et, une fois récoltée, laisse un sol propre et meuble. Mais ce n’est pas tout : le chanvre, lorsqu’il est implanté dans de bonnes conditions, croît rapidement et empêche le développement des mauvaises herbes. Enfin, c’est une plante robuste qui demande peu d’interventions, ce qui conduit à des économies de travail.
L’agriculteur signe un contrat d’achat avec la société Agro Chanvre, une condition qui peut comporter des inconvénients mais qui en fait aussi une culture rentable. En contrepartie, la réussite des semis, effectués en mai, s’avère une étape délicate et la phase de la récolte peut présenter des difficultés. Celle-ci se déroule en septembre par temps sec. Une fois fauché, le chanvre est séché, puis mis sous presse.

Autre contrainte propre à cette plante : les graines ne peuvent être obtenues qu’auprès de la Fédération nationale des producteurs de chanvre. C’est que l’autre nom du chanvre est le... cannabis : voilà pourquoi seule est autorisée la variété qui ne peut servir à fabriquer de la drogue. L’an dernier, les surfaces cultivées en chanvre en Normandie représentaient 350 hectares, essentiellement dans l’Eure. Mais le démarrage d’Agro Chanvre conduit cette année à porter cette surface à 700 hectares, dont une cinquantaine dans la Manche, dans la région du Mortainais, et 60 dans le Calvados. La surface restante se trouve dans l’Eure, l’Orne, la Mayenne et l’Ille-et-Vilaine. “A terme, 200 hectares pourraient être plantés dans le Calvados, surtout dans la plaine de Caen, à cause de conditions plus favorables à cette culture que dans la Manche.”
Cependant, les besoins d’Agro Chanvre pourraient ne pas constituer le seul débouché pour cette plante. L’“éco-construction” lui offre en effet de réelles perspectives comme isolant thermique et phonique... ainsi que comme répulsif contre les rongeurs et les petits nuisibles.

Papiers et cordages:
Jusque dans l’immédiat après- guerre, le chanvre servait à la confection de vêtements et de voiles, mais aussi à la fabrication des billets de banque, du papier bible, du papier à cigarettes et des cordages. Mélangé à de la chaux, il constitue un excellent isolant.

Grenelle de l’environnement:
Comme matériau, le chanvre a été pris en compte dans le Grenelle de l’environnement, dans le comité “bâtiments neufs publics et privés” au titre de la consommation d’énergie. Il est cité parmi les bio-matériaux renouvelables dans le projet de loi.

Diesel:
Par le passé, les graines de chanvre entraient dans l’alimentation et servaient à la production d’huile. C’est ce dernier usage qu’en fit l’ingénieur Rudolf Diesel quand il mit au point son moteur au début du siècle dernier.

Source: La Manche Libre.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Dom le Jeu 26 Mar - 23:36

Boujou.

La Normandie a toujours été une grande région du chanvre (et du Lin) et il serait plus que temps d'en redécouvrir tous les aspects... comme l'explique très bien le petit article ci-dessus.
avatar
Dom

Messages : 142
Date d'inscription : 11/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par crosman le Jeu 26 Mar - 23:48

veire reide seu! No z-en prêche dauns les canchouns trad!

Le rapport du CRT Normandie pointe du doigt les erreurs écologiques qui pénalisent la Normandie. surprenant non? Les lignes THT poussent aussi bien que le lin et le chanvre!!!
avatar
crosman

Messages : 5473
Date d'inscription : 09/09/2008
Age : 61
Localisation : région parisienne et le Rozel (50)

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par gerhard le Ven 27 Mar - 16:29

Enfin bon j'aimerai autant voir pousser du chanvre!! Avec toutes les applications possibles cela toujours autant de moins en matériaux "pétrolifères". L'écologie c'est comme le reste, c'est par la base que cela se traite!!
avatar
gerhard

Messages : 39
Date d'inscription : 26/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Jeu 17 Sep - 13:36

Boujou.

Le chanvre va-t-il devenir une spécialité agricole locale ?

Il y a un an, la région renouait avec une vieille tradition, en procédant à une première récolte de chanvre.
Un voyage vers l'inconnu, porté par une filière industrielle balbutiante. Une année s'est écoulée et le projet industriel est désormais bien calé et la culture mieux maîtrisée. C'est en tout cas ce qu'a pu constater la centaine d'agriculteurs qui avait fait le déplacement jusqu'à une parcelle de Parigny, en pleine récolte, vendredi dernier.

500 ha en 2010 ?

“Agro chanvre”, tel est le nom de la société, qui s’est constituée à Romagny et qui est à la base de ce projet. “On défibre le chanvre pour en extraire la chènevotte, qui représente 60 % du produit”, explique Yves Grosjean, le directeur du site. Cette Chènevotte est ensuite vendue en gros dans plusieurs secteurs, notamment pour servir de litière à chevaux. Ce sont les 40 % restant qui intéressent plus l’industriel Christophe Barrain, à la tête de cette nouvelle aventure économique. “Mélangé avec du plastique, cela nous donne une gamme de bardage et de mobilier urbain”. Pourquoi le chanvre dans ce procédé plasturgique ? Car la résistance de ses fibres permet de renforcer le plastique. Les aspects écologiques - le chanvre se cultive sans produit chimique - et esthétiques sont aussi avancés. Sans compter que pour l’agriculture, cela donne un débouché de plus. Et quel débouché ! Des 14 hectares de la première récolte, on est passé, cette année, à 40 hectares produits par quinze producteurs, de Saint-Brice-de-Landelles à Barenton “et l’objectif pour 2010 est d’atteindre les 400 à 500 hectares produits, dans un rayon de 100 kilomètres autour de Mortain”, explique Jean Derenne, de la Chambre d’agriculture.

La société “Agro chanvre” table, en pleine puissance, sur un besoin de chanvre correspondant à 1 000 hectares. Elle devait démarrer sa production en mars, mais a pris un peu de retard. “On a désormais commencé à produire, mais on n’a pas encore terminé notre phase de réglage”, explique Yves Grosjean. “La vitesse de croisière sera atteinte en octobre. On a commencé à travailler à trois, on est cinq depuis lundi et on sera dix dans le courant de l’hiver”.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 7 Juin - 14:11

Boujou.

Le président de la communauté de communes du canton de Mortain (3CM), Serge Deslandes, a annoncé luni 31 mai sa volonté de déposer un dossier de candidature.

L'idée lui trottait dans la tête depuis plusieurs mois. A la surprise générale, le président de la communauté de communes du canton de Mortain (3CM), Serge Deslandes, a annoncé sa volonté de déposer un dossier de candidature pour la création d'un deuxième pôle d'excellence rurale (PER) sur le Mortainais, consacré cette fois-ci au chanvre. « Je n'étais pas certain qu'un territoire puisse posséder deux PER, mais le préfet m'a confirmé son intérêt pour ce projet », a-t-il indiqué aux élus, réunis lundi 31 mai en conseil de communauté. « Après voir pris plusieurs contacts et réuni tous les éléments nécessaires », Serge Deslandes suggère de confier cette candidature au Pays de la Baie du Mont-Saint-Michel, devenu entre temps un syndicat mixte. « Il portera le projet au nom de la communauté de communes et pour l'ensemble du Pays ».

Inattendue, l'initiative de Serge Deslandes ne tombe pas pour autant du ciel de manière irréfléchie. Depuis deux ou trois ans, le Mortainais a vu se développer un embryon d'activités industrielles et agricoles autour de cette plante aux larges feuilles palmées. Depuis l'implantation de la société Agro Chanvre à Romagny en 2009, plusieurs agriculteurs autour de Mortain se sont lancés dans cette aventure. L'économie autour du chanvre allant fleurissant, Serge Deslandes avait déjà émis l'hypothèse de la création d'une filière de valorisation. Végétal propre et résistant, le chanvre possède de multiples utilisations : textiles, isolation, bardages, lames de terrasses, tringles à rideaux, mais aussi palettes et tourets.
Premier pôle dédié au chanvre de Normandie (malgré l'avance de l'Eure en la matière), « le futur PER permettra à la filière de s'organiser, de se développer et d'investir », a précisé le président de la 3CM. « Ce pôle sera un atout pour notre région », a-t-il poursuivi. « Il rendra notre territoire incontournable pour cette filière, comme l'est déjà Novéa en matière de très haut débit et de fibre optique ». Surtout, grâce aux 35% d'aides de l'État auquel s'ajoute 15% au titre de la zone de revitalisation rurale (ZRR) de Romagny, la communauté de communes compte attirer de nouvelles entreprises sur son territoire.

En 2008, les surfaces cultivées en chanvre en Normandie représentaient 350 hectares, essentiellement dans l’Eure. Avec le démarrage d’Agro Chanvre en 2009, la production a porté cette surface à 700 hectares, dont une cinquantaine dans la Manche, dans la région du Mortainais, et 60 dans le Calvados. La surface restante se trouve dans l’Eure, l’Orne, la Mayenne et l’Ille-et-Vilaine. La création du PER Chanvre pourrait, dans les années à venir, donner l'avantage au Mortainais dans cette filière où la France se présente déjà comme le leader européen.

La Manche Libre.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 7 Juin - 15:08

avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 7 Juin - 15:11

Boujou.

Le site d'Agro Chanvre.
http://www.agrochanvre.com/
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Jarl le Lun 7 Juin - 17:42

Les rastas du coin vont être heureux !
avatar
Jarl

Messages : 1464
Date d'inscription : 24/03/2008
Age : 25
Localisation : Bayeux (14)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/action-normande/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 7 Juin - 17:57

Ca ça m'étonnerais....
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Clem1066 le Lun 7 Juin - 20:29

Les rastas du coin vont être heureux !

avatar
Clem1066

Messages : 810
Date d'inscription : 04/02/2010
Age : 25
Localisation : Nourmaundie - Kaem

Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Northmannia1066TV

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Eryk le Lun 7 Juin - 23:57

Dosage très faible en THC comparé au chanvre psychoactif illégal en France! Pas de quoi planer à moins de fumer 3 hectares
avatar
Eryk

Messages : 450
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 32
Localisation : Quatremare

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pfdn.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Jarl le Mar 8 Juin - 18:12

Autant commencer maintenant alors !
avatar
Jarl

Messages : 1464
Date d'inscription : 24/03/2008
Age : 25
Localisation : Bayeux (14)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-monsite.com/action-normande/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Mar 8 Juin - 21:14

Enfin bon la chose la plus importante c'est tout de même le retour de cette "culture historique" de la Normandie et en Normandie...
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Demandons à Mr Deslandes si agro chanvre va bien

Message par Sortonspolitique le Mer 23 Juin - 23:51

LE CHANVRE, Mr
BARRAIN, Mr DESLANDES ET LE PAYS DE LA BAIE .

Je souhaite réagir à l’article paru dans la manche libre
concernant un futur PER dans le Mortainais consacré au chanvre et visiblement
avec l’approbation du préfet.

La culture du chanvre en Normandie est marginale, d’autres
régions ont déjà le pied dedans et ça fait bien des années donc elles ont assez de recul pour conseiller et savoir
quantifier la production française correspondant aux besoins.

Sur le mortainais l’idée est née de Mr Deslandes et de
L’entreprise Barrain extrusion, d’où la naissance d’agro chanvre.

Quand on parle de matériaux écologiques, il faut être clair
ou au moins parler de la même chose, le chanvre était écologique quand la
transformation ou la valorisation de la plante n’était pas ou peu industrialisée (corde, vêtements, huile
etc.). Aujourd’hui je rigole quand je vois des politiques comme Mr Delandes
s’engouffrer dans cette brèche pour sauver une entreprise ou un A.. qui souffrent
financièrement.

Pour la partie technique de cet article il faut traduire le
vocabulaire politique employé par Mr Deslandes pour faire croire aux
agriculteurs que leur avenir est dans le chanvre.

Tout d’abord, pour chaque produit transformé, il y a ce
qu’on appelle un cycle de vie d’effectué.

Pour la production qui concerne le mortainais car Barrain extrusion
valorise la fibre avec du pvc (il existe et est consultable sur le site du
ministère de l’environnement français) .

Pour info voici quelques éléments entre
autres qui servent à établir un cycle de vie :

-Culture de la plante (semi tracteur 150 chevaux
énergie fossile)

-Récolte de la plante (mécanisée tracteur de 150
chevaux, ensileuses 400 chevaux ça coûte
très cher en carburant cela, en tout cas
plus qu’il y a deux siècles…

-Transport de la plante (camion diésel 350
chevaux énergie fossile)

-Usine de défibrage agro chanvre (facture EDF de
4000€ HT par mois, comment fabrique t’on l’électricité ????????????

-Transport paille et chènevotte (camion …………)

-Extrusion Barrain (bardage, lames de terrasse,
tringles à rideaux, palettes et tourets) (PVC 50% avec des têtes de mort en rouge sur
les sacs !!!!!!!!!!!!!!! d’où vient le pvc ?? et comment est t’il
fabriqué ?? machine extrudeuse consommation électrique de 6000€ HT/ mois à
1 Mètre linéaire par minute pour une tringle à rideau ça fait cher l'écologie).

-Transport destinataire (camion écolo ……….

-Recyclage, à vous d’imaginer ……………….


A tout cela viennent s’ajouter les soucis de tenue dans le
temps (matière, colorant, couleur) non maitrisés par Barrain extrusion (quelle
est la durée de vie d’un bardage en chanvre/pvc, trois quatre ou 20 ans comme une tôle
acier.

Agro chanvre à été crée sans aucune stratégie globale et
managériale, je confirme que lors d’une
réunion nationale à la fédération du chanvre il m’a été rapporté que toutes les
chanvrières sans exception ont averties Barrain extrusion que s’il crée une
chanvrière en Normandie, c’était voué à l’échec d’avance.

Il Faut être clair, Mr Deslandes risque gros
politiquement car il est investi de très près à la société Barrain qui est en difficulté financière depuis quelques
années.

L’agriculture ne sera pas sauvée ni par un pôle d’excellence
chanvre ni par agro chanvre qui se gavera de subvention de tout bord déjà 400 000€ pour cette société qui est un investissement
douteux et seulement 4 emplois de crées.

Le lobbying politique
qui est fait pour cette filière
ne sert qu’à très peu de personne ou chef d’entreprise qui connaissent bien le
mécanisme des subventions.

Pour la manche en tout cas, nos politiques et je pense à Mr
le préfet, Mr Bizet du pays de la baie ont bien d’autres secteurs à remettre
sur pied ……………………………………………………..

Sortonspolitique

Messages : 3
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Jeu 24 Juin - 8:28

Boujou.

Merci pour ce très bon éclaircissement... bon alors il y a comme un problème! As tu écrit à Agrochanvre?
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

re

Message par Sortonspolitique le Jeu 24 Juin - 14:02

Bonjour,

Oui, j'ai eu plusieurs réunions à ce sujet avec la direction de Barrain extrusion, agro chanvre, le directeur de la chambre d'agriculture de la manche et de l'Eure et la fédération nationale du chanvre lors de réunion à paris.

Sortonspolitique

Sortonspolitique

Messages : 3
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Lun 13 Sep - 19:22

Boujou.

Des producteurs de chanvre réclament leur dû :

Faute d'être payés, certains cultivateurs du Mortainais ont lâché Agrochanvre.
Alors que la récolte 2010 doit être fauchée à la mi-septembre, une partie des producteurs de chanvre du Mortainais se plaignent de ne jamais avoir touché d'argent de la part de l'entreprise Agrochanvre, spécialisée dans la fabrication de plastique à base de chanvre, dirigée par Christophe Barrain. « Selon les termes du contrat, les producteurs devaient toucher un premier acompte sur leur production 2009 en décembre de cette même année », résume André Beauchef, cultivateur à Barenton. Mais rien n'est tombé dans la poche des agriculteurs, qui n'ont pas manqué de faire part de leur mécontentement à Agrochanvre et au conseiller général de Mortain, Serge Deslandes.

Retard préjudiciable :

producteurs apprennent alors les soucis rencontrés par l'usine de fabrication, installée dans l'ancienne carrière de Barenton. « La chaîne qui défibre a connu plusieurs problèmes mécaniques, nous ont expliqué les gérants du site », se souvient Bernard Escroignard, ancien producteur de chanvre à Milly, en conflit avec Agrochanvre. Ces incidents à répétition perturbent le calendrier fixé par l'entreprise d'extrusion, comme le confirme Christophe Barrain. Les producteurs se voient donc proposer un avenant retardant le premier versement à octobre 2010. « Nous n'avions pas d'autre choix que de signer », affirme Bernard Escroignard qui a refusé d'apposer sa signature. « Christophe Barrain nous a soutenu que, s'il payait, son entreprise mettait la clé sous la porte », se rappelle André Beauchef, signataire de l'avenant.

Sept mois après, signataires ou non de l'avenant, les producteurs assurent n'avoir aucune nouvelle d'Agrochanvre, et leur production 2009, toujours stockée dans leurs hangars, n'a pas été récupérée. « Nous avons été entièrement refroidis par cette expérience », témoigne une cultivatrice. "Au départ, nous avons suivi la chambre d'agriculture. Mais aujourd'hui, je trouve étrange que celle-ci continue de travailler avec Agrochanvre". La situation va rapidement devenir intenable de part et d'autre de la chaîne de production. Pendant que les producteurs attendent de retrouver leur mise dans une culture qui promettait de bons débouchés, c'est toute la chaîne agricole qui pâtit de ce blocage. "Une des entreprises qui fauche le chanvre n'a toujours pas pu être payée par les producteurs" souligne André Beauchef.

Président de l'association des producteurs de chanvre, Jean-Paul Salmon demande aux agriculteurs d'être "patients" et de ne pas rompre le dialogue avec l'entreprise Barrain .

La Manche Libre.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Sortonspolitique le Lun 13 Sep - 21:19

Bonsoir,

Juste pour réagir au dernier article de la manche libre sur le chanvre et l'entreprise Barrain.

Je trouve que Mr Deslande n'est pas aussi en avant que pour les précédents papier concernant Barrain agrochanvre le préfet n'est pas cité, ni Mr Bizet d'ailleurs... es ce que le vent tourne ???????????????

Cela doit confirmer le contenu de mon précédent message, bref la manche libre écrit que Mr Barrain s'est fait gruger avec les premiers contrats, on rêve !!! maintenant ça va être les agriculteurs les coupables de ce fiasco .....quand on n'est un chef d'entreprise, on assume c'est léger de dire " je me suis fais gruger"

Pour les investisseurs soit disant et la je conseil les agriculteurs, ne rêvez pas, Aucun investisseur ne prendra de part dans agrochanvre, le passif est trop important, il ne vous reste qu'une seule démarche à faire en urgence, c'est mettre en demeure la société via une juridiction pour vous faire payer.

Avec un peu de chance pour vous, la société sera en redressement judiciaire puis liquidation pour insuffisance d'actif et peut être qu'une structure comme AGRIAL achètera l'outil de travail l'€ symbolique et une partie du passif (votre dû) mais pas en totalité.

C'est la meilleur issue pour les agriculteurs qui se sont investis.

tchao

Sortonspolitique

Messages : 3
Date d'inscription : 23/06/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Mer 6 Oct - 19:32

Boujou.

En Normandie si il y a le chanvre, il y a aussi le lin...

La victoire des raquettes en lin :

Le groupe Oxylane (Décathlon) vient de mettre au point la première raquette de tennis composée de fibres de lin, en partenariat avec le Laboratoire de Recherche sur les Propriétés des Matériaux Nouveaux d’Alençon et la société Linéo. Le trophée JEC 2010, une référence dans le monde des matériaux composites, leur a été remis en avril.

JEC innovation awards :

Le JEC Composites Show est le rendez-vous international des innovations et des applications novatrices dans le domaine des matériaux composites. Chaque année, un jury d’experts sélectionne les innovations les plus remarquables en fonction de leur intérêt technique, de leur potentiel commercial, de la qualité du partenariat mis en œuvre et de leur originalité. Du 13 au 15 avril à Paris, 11 entreprises et leurs partenaires ont été récompensées.

Les matériaux composites à base de fibres naturelles séduisent de plus en plus d’industriels. Dans l’automobile notamment, mais pas seulement. En mai 2009, le groupe Oxylane (Décathlon) lançait sous la marque Artengo la première raquette de tennis à base de fibres naturelles, alors composée de 14% de lin. Un taux qui atteint 25% aujourd’hui.

Cette innovation a été récompensée lors du salon international des composites en avril dernier. La raquette « 820 Flax fibres » a reçu le trophée JEC Award 2010 dans la catégorie matériaux bio-sourcés.
Elle est le fruit d’un partenariat entre le géant de l’équipement sportif et de loisirs Décathlon, la société belge Linéo, spécialisée dans la production de pré-imprégnés en fibres de lin et résine époxyde (les résines naturelles n’étant pas encore suffisamment au point), et le Laboratoire de Recherche sur les Propriétés des Matériaux Nouveaux (LRPMN) de l’Université de Caen Basse-Normandie basé à l’IUT d’Alençon, partenaire de Linéo depuis 2007.

Des propriétés validées :

Dédié à la recherche sur le renforcement des propriétés des matériaux composites et des éco-matériaux, le laboratoire est amené à réaliser pour les entreprises des tests de résistance et de caractérisation sur ces matériaux.
En l’occurrence, « le fabricant nous a demandé de valider les propriétés du lin dans la raquette, explique Christophe Poilâne, responsable de la thématique lin au LRPMN.

Nous avons donc établi une série de mesures et de calculs sur la base de comparatifs et de modélisation des résultats ». Si les fibres végétales ne seront jamais aussi résistantes que le carbone, le lin présente en revanche des propriétés supérieures comme sa capacité à amortir les vibrations notamment, ou sa plasticité, propriété inédite pour les composites.

D’autres produits en cours de développement :

Dans sa première phase, le projet, mené au LRPMN par cinq apprentis ingénieurs de Rouen, dans le cadre de leur stage de 2e année, a duré un mois. La seconde, qui a permis de trouver les paramètres nécessaires à l’augmentation de la quantité de lin intégrée dans la raquette, a été financée par le groupe Oxylane.

Elle a permis le recrutement au sein du LRPMN d’un ingénieur, Zine Eddine Cherif, pendant un mois et demi. Le partenariat avec Linéo s’est traduit par un doctorat sur l’optimisation du lin / époxyde, effectué par Zine Eddine, et pourrait déboucher sur une autre thèse spécifique à la raquette Artengo. « Même si elle n’est pas encadrée à 100% par le LRPMN, ceci assure néanmoins la pérennité du travail déjà effectué », se réjouit Christophe Poilâne.
Le laboratoire collabore par ailleurs avec le groupe Oxylane sur d’autres produits à base de lin. Confidentiels.

Source: Connexions-Normandie.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par dreki le Jeu 7 Oct - 0:08

Une analyse pertinente en tous les cas!

dreki

Messages : 3
Date d'inscription : 03/10/2010
Localisation : Vernon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par LORD le Ven 22 Avr - 11:59

Boujou.

La société Agrochanvre reprise par les producteurs :

Depuis le 9 avril, ils possèdent 60% du capital de cette entreprise spécialisée dans le défibrage du chanvre, implantée à Barenton depuis 2008.

L’association des producteurs de chanvre de Basse-Normandie et des départements limitrophes a annoncé mercredi 13 avril avoir pris le contrôle 4 jours plus tôt de la société Agrochanvre à Barenton, spécialisée dans le défibrage du chanvre. Trente-cinq producteurs, agriculteurs et artisans du bâtiment se sont engagés financièrement au sein de la société de participation financière "Chanvre Développement" pour devenir majoritaire à hauteur de 60% d’Agrochanvre. Les 40% restants sont détenus par la Société Barrain (20%), fabricant de produits plastiques à base de chanvre, et par une structure financière encore inconnue (20%), de type banque ou assurance. La gérance de la société a été confiée à Jean-Paul Salmon, président de l’association des producteurs de Chanvre, en lieu et place de Christophe Barrain.

Cette reprise est le fruit d’une longue démarche initiée à l’automne 2010. "Les producteurs espèraient qu’Agrochanvre atteigne un régime de production supérieur", résume Jean-Paul Salmon. Mais la réalité était toute autre : les stocks ne s’écoulaient pas, la paille n’était pas reprise et les producteurs commençaient à voir rouge (La Manche Libre du 11 septembre 2010). Faute de trésorerie, Christophe Barrain n’a pas pu mener le projet Agrochanvre à son terme. "Il a admis qu’il ne pouvait plus fonctionner seul et devait ouvrir son capital", confie Jean-Paul Salmon, "mais sans lui", poursuit-il, "nous n'en serions pas là".

Un audit financé par le Conseil général et la Chambre d'agriculture :

Décidée à poursuivre la culture de chanvre et sa production, l’association est entrée en contact avec des entreprises de la filière "générant des résultats", avant de réunir le 20 décembre son conseil d’administration et ses adhérents. "Notre volonté n’était pas de construire une nouvelle structure, mais de reprendre l’existant", insiste Jean-Paul Salmon.

Financé par le Conseil général et la chambre d’agriculture de la Manche, un audit a été lancé "pour faire le point sur le marché, sur la situation financière d’Agrochanvre et sur la faisabilité d’une régorganisation de l’outil industriel pour le rendre rentable". Cet audit a été mené par deux consultants, dont Bernard Decoene, nommé directeur d’Agrochanvre courant avril. Avant cela, "nous avons demandé aux producteurs de nous donner un accord de principe sur un futur engagement financier de leur part en cas de débouchés positifs", précise Jean-Paul Salmon.

3 tonnes par heure contre 300 kg aujourd'hui :

Présentés le 8 février, les résultats ont confirmé l’existence de débouchés réels pour la filière, mais ont préconisé une réorganisation industrielle en deux étapes. D'abord, faire fonctionner le bâtiment actuel différemment pour écouler avant l'automne 2012 les 10 000 tonnes de chanvre stockés dans les hangars des producteurs. "Des investissements sur le site sont prévus pour l'été", indique Bernard Decoene, devant pousser la production à 1,2 tonne de paille transformée par heure contre 300 kg aujourd'hui.
Dans un second temps, les dirigeants d'Agrochanvre - qui deviendra une SA constituée d'un conseil d'administration et d'un président - prévoient de construire une nouvelle usine pour accélérer la production. Objectif : traiter 3 tonnes de chanvre par heure. Cette nouvelle unité restera attachée au territoire du Mortainais. "Notre objectif est de mettre en place une filière où les acteurs partageront de manière équitable la plus-value liée au projet", sougline Jean-Paul Salmon. "En nous engageant à rester sur le territoire, nous maintenons les emplois actuels et participons au développement de l'économie locale". Aujourd'hui, Agrochanvre et la société Barrain emploie 75 salariés.

La Manche Libre.
avatar
LORD

Messages : 6956
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par GTS le Jeu 19 Déc - 15:39

Bonjour à tous,

Je souhaite réagir sur le projet du chanvre.
Bon projet mais mauvais meneur, à la base. Christophe BARRAIN est incapable de se tenir à un engagement et donc de finir un projet comme il se doit.  Ses frasques à répétitions, son manque d’engagement, ses incessantes malversations financières le ruineront. Il a trahit la confiance de nombreuses personnes et d’entrepreneurs, il a profité de nombreuses subventions du département, de la région et de l’Europe qui lui ont également fait confiance. Tout cet argent (l’argent des contribuables) a été détourné de leur objectif ; pour renflouer sa mauvaise gestion et pour son profit personnel. Le récent projet et très prometteur «  COMPO’line » avec la société JAMES EBENISTE, qui consiste à réaliser un bois composite extrudable puis thermo formable, dans le but de créer des formes innovantes, est là pour le prouver. Il suffit également de consulter ses comptes (consultable sur internet) pour rencontrer des incohérences et une mauvaise gestion. De 2011 à 2012, son résultat net est passé de +20K€ à -1800K€ ! Après BARRAIN, il serait pourtant regrettable néanmoins de ne pas développer, conserver et pérenniser un pôle extrusion de profilé PVC + Chanvre (+ Lin pourquoi pas, cf. Message de LORD le 06 oct), bois composite, dans la région. Les compétences sont là !

GTS

Messages : 1
Date d'inscription : 19/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour du Chanvre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum