"Trésor maudit". Son et lumière. Bellême (61).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Trésor maudit". Son et lumière. Bellême (61).

Message par LORD le Mer 7 Juil - 10:48

Boujou.

La première du « Trésor maudit », aura lieu à Bellême vendredi (10 juillet). Dernières répétitions avec 150 bénévoles pour un voyage au coeur du Perche.

« Je vous préviens : ce soir, c'est la dernière répétition avec les textes ! » La voix de Pascal Le Long résonne avec autorité. Le scénariste et metteur en scène du « Trésor Maudit » s'impatiente. « On peut commencer ? » La nuit tombe. Il est 22 h dans le Parc Vigan, à Bellême. Plus que trois jours avant la grande première, vendredi.

Pour cette 13e édition, l'association Au coeur du Perche a confectionné un spectacle d'une trempe nouvelle, avec plus de puissance côté lumières et une gestion informatique du dispositif. « Nous avons mis une année complète à faire tous les décors. C'est la première fois qu'ils sont entièrement neufs », ajoute Marc Cabaret, un président aux multiples casquettes.

Cavalier meneur de 15 chevaux, musicien, comédien et dentiste de profession, il court partout pour que ce test, costumé, démarre enfin. À 22 h 15, le show peut commencer.

Voyage dans le temps bellêmois :

Les cloches du Prieuré sonnent. Les voix d'un coeur envoûtant s'élèvent. Des hommes et femmes s'avancent vers nous. Tous revêtent les vêtements traditionnels du VIIIe siècle. Au milieu d'eux, un homme recroquevillé. « Tu seras banni, tu seras banni... » Lumière sur lui, à terre. Tous les villageois s'éloignent. Noir.

« C'est l'histoire d'une malédiction. Le prieur a été banni de sa vie terrestre, après la disparition d'un trésor », raconte Marc Cabaret. Ce fantôme, surnommé Beffroi, et deux compères vont croiser trois enfants du XXIe siècle. « Tous les six, ils partent à la recherche du trésor pour lever la malédiction. Un prétexte pour voyager de siècle en siècle dans le Perche. »

XIIe, XVIIIe, XIXe, XXIe... Pas d'unité de temps, mais une unité de lieu : le Prieuré Sainte-Gauburge situé à quelques kilomètres de Bellême. « Un endroit merveilleux qui invite à l'imaginaire », sourit Patrice Le Long. « J'ai voulu imaginer une légende, mêlant fantastique et contexte historique. »

« Une grande famille » :

Près de 150 bénévoles ont participé, comme ils le pouvaient, à l'édifice. Plusieurs soirs par semaine, depuis près d'un mois pour certains. Ils viennent de tous les horizons, en famille ou entre amis, de 5 mois à 76 ans. Parmi eux, Solène a revêtu son costume de paysanne. Étudiante à Paris, elle vient d'arriver à Bellême : « C'est la deuxième fois seulement que je répète. C'est une amie de ma soeur qui m'a inscrite en tant que figurante. » Elle ne participera qu'aux deux premiers week-ends de représentation, le temps de ses vacances en famille.

« Occupez tout l'espace, Lumière. Tout le monde dans une position figée. Pendant le noir, vous changez de position. Lumière. Nouvelle position. Souriez ! » Minuit et demi. Marc Cabaret est descendu de son cheval pour mettre au point le dernier tableau. Débriefing. Beaucoup travaillent le lendemain.


Sarah LEFÈVRE.
Ouest-France
avatar
LORD

Messages : 6959
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum