CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par LORD le Jeu 11 Juin - 19:57

Boujou.

Le collectif "Bienvenue en Normandie" sera représenté demain au CID de Deauville à l'occasion du colloque "J'irai revoir mes Normandie".

Ci-après le texte du communiqué que nous avons prévu de faire à cette occasion...

Communication normande : les conseils régionaux sont-ils à côté de la plaque ?

On a compris, et c’est l’enjeu des réflexions de ce colloque, le manque de coïncidence entre province historique et géographie administrative provoque des difficultés dans la définition et la promotion de l’image de la Normandie : laquelle des deux actuelles Normandie serait la plus normande ? La « Haute » ou la « Basse » ? Question d’autant plus absurde que si l’on s’en tient à des critères géographiques et historiques précis, Deauville et le Pays d’Auge sont déjà en Haute-Normandie puisque nous sommes à l’EST des marais de la Dives...

Comme la « Basse » n’est pas plus normande que la « Haute » ET RECIPROQUEMENT, fallait-il POUR AUTANT REFUSER LES LEOPARDS NORMANDS sur les nouvelles plaques d’immatriculation et nous infliger des LOGOS qui nous afflige ? Pourtant les deux léopards normands sont souvent arborés sur les bâtiments de nos principales collectivités, notamment le CRBN à Caen, ainsi que sur les uniformes de la Gendarmerie ! Nos « cats » rouges et or bien visibles et dans le domaine public depuis 1154 sont connus et reconnus à l’Etranger (Royaume-Uni et monde anglosaxon) :

Pourquoi se priver ainsi d’un vecteur de communication et de reconnaissance très efficace et déjà présent dans l’espace vécu le plus pratique et le plus quotidien ?

Qu’est-ce qui est le plus important ? Communiquer sur l’image de la Normandie ou sur celle d’un conseil demi-régional ?

Les élus des deux conseils régionaux normands vont-ils rester longtemps ainsi à côté de la plaque ?

Collectif « Bienvenue en Normandie »

LORD

Messages : 6905
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 53
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par Jonas le Jeu 11 Juin - 21:58

Excellent communiqué, rien à redire !

Jonas

Messages : 447
Date d'inscription : 23/10/2008
Localisation : Le Havre

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par Eryk le Ven 12 Juin - 13:01

Tout est dit!! parfait!!

Eryk

Messages : 450
Date d'inscription : 14/05/2009
Age : 31
Localisation : Quatremare

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pfdn.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par LORD le Lun 15 Juin - 21:38

Boujou.

Compte rendu de la part de BEN (merci Philippe) sur cette soirée:

"Laquelle des deux est la plus normande?

La "Haute" ou la "Basse"?
L'enquête commandée par Nota Bene, le club de l'Estuaire et le club des journalistes de Haute Normandie sur l'image de la Normandie auprès des professionnels de la com et des entreprises confirme en 2009 ce qui a été démontré en 2007: à près de 70% les professionnels, quand ils veulent parler de la Normandie, ne parlent que... de la Normandie.
En insistant sur la grande notoriété du nom "Normandy" dans le monde entier: Luc COUILLARD présent dans la salle a d'ailleurs fort opportunément rappelé le grand succès du Normandy day à Washington le samedi 6 JUIN avec près de 300 convives au pique-nique!

Bien entendu, les "bas" Normands semblent plus demandeurs que les "Hauts" Normands de réunification mais ces derniers commencent à réagir à la perspective d'être définitivement banlieusardisés dans un Grand Paris trop vorace...
Bien entendu, une large majorité affirme que cela serait mieux si on avait qu'une seule région (le directeur de l'école de management de Normandie a évoqué le problème concret que pose l'existence de deux zones de vacances scolaires)
Bien entendu la divergence se fait sur le choix de la "capitale" les Hauts pour Le Havre ET Rouen et les Bas pour Caen avec une petite minorité pour... Rouen
Bien entendu la solution d'avenir d'un réseau Caen/ Rouen/ Le Havre n'est perçue comme crédible que par 11% des sondés...
Bien sûr on a entendu les poncifs et les clichés sinon les préjugés habituels sur la Normandie :
image ringarde, pas de projet, trop près de Paris, tropismes breton parisien et lillois, manque d'esprit d'équipe, le savoir faire sans le fameux faire savoir, les Haut qui ne seraient pas comme les Bas, les Bas qui n'auraient pas les mêmes intérêts que les Hauts, et que, finalement, à l'aune du Grand Paris et de la mondialisation, la Normandie qu'elle soit une ou non importait peu jusqu'à penser que le combat pour la réunification était devenu "un combat d'arrière garde", que c'était un truc de politiciens qui finalement nous complique bien la vie pratique en Normandie!
Et en effet, celui, sinon le seul, à nous avoir infligé une petite musique grinçante sur le sujet fut le sénateur UMP du Calvados,Jean-Léonce DUPONT qui insistait sur les divergences d'intérêt entre une Haute embrassée par le Grand Paris (qui embrasse trop mal étreint) et une Basse plus rurale, moins dense, moins industrielle et plus "Grand ouest" tournée vers la Bretagne ou du moins qui aurait intérêt à une fusion BN/HN avec Mayenne et Sarthe, c'est à dire le retour à l'académie de Caen Normandie-Maine des années 1950... (c'est oublier que depuis Nantes est la métropole du... Grand ouest!)

Bien évidemment le sénateur Dupont affirmant encore qu'il était urgent d'attendre, a échauffé certains esprits d'une salle majoritairement acquise à la cause normande et qui a chaudement applaudi le mot d'accueil de Philippe AUGIER réclamant une réunification rapide de la Normandie, la lettre d'Antoine RUFENACHT lue par son premier adjoint, Marc Migraine qui était un vibrant plaidoyer pour la réunification de la Normandie dans la foulée du Grand Paris en rappelant que "c'est aller dans le sens de l'Histoire"; la lettre de Philippe DURON à Nicolas Sarkozy rappelant que la Normandie entre arc Atlantique et Nord Europe, de part son histoire, son identité culturelle et son "triangle de développement entre Caen/ Rouen/ Le Havre de 1,5 millions d'habitants" et sa "dynamique de l'Estuaire"... EXISTAIT! (applaudissements moins nourris...)

Quelque peu excédé, par le train du sénateur BAAAAS normand (les vaches, rappelons-le font "meuh" quand elles voient passer les trains du progrès) Laurent Beauvais a dit qu'il fallait en finir avec le défaitisme et que l'on parlait très mal de la réunification. La réunification, oui a-t-il ajouté mais pas une réunification qui tombe du ciel parisien tout comme le Grand Paris, d'ailleurs... "Donnons aux régions des vrais pouvoirs et faisons la réunification normande", a-t-il plaidé...

"Relire Armand FREMONT" ai-je plaidé devant cet aréopage pour comprendre que Le Havre, port de Paris a besoin de Rouen et de Caen pour avoir la profondeur nécessaire pour être aussi l'avant-port européen. Puis nous avons rappelé que les prochaines élections régionales seront de fait un vrai référendum: POUR ou CONTRE L'AVENIR DE LA NORMANDIE EN NORMANDIE? Avant de faire l'annonce de notre projet de séminaire d'étude sur l'avenir et l'identité de la Normandie en partenariat avec l'université populaire de Caen (Michel ONFRAY) (Nous en reparlerons ici prochainement) Et avant de terminer, cauda in venenum par une petite pique à l'adresse du sénateur afin qu'il presse davantage le pas: "ne confondez pas par pitié les causes du déclin normand avec les éventuelles conséquences d'une réunification"

D'autres personnalités ont pris la parole: Christian Fougeray de la CCI du Pays d'Auge pour rappeler la nécessité d'une fusion des CCI sur l'Estuaire. Le directeur de l'école de management de Normandie qui refusait de se qualifier haut ou bas normand. La rédactrice en chef de Normandie Magazine qui a rappelé que la Normandie n'était pas seulement écartelée entre Grand ouest breton et Grand ouest parisien et qu'il ne fallait pas, en facteur positif, oublier le tropisme britannique! Un chef d'entreprise représentant du MEDEF qui s'est plaint de ne pas pouvoir bénéficier d' une seule agence de développement économique régionale. Un militant normand qui a pointé la com nullissime et à côté de la plaque d'immatriculation de la part des deux CR (réponse embarrassée et embrouillée de Laurent Beauvais). Un autre militant réclamant une année 2011 avant 2014... etc: les Normands semblaient enfin réveillés!

Et le sénateur Dupont s'est rapidement éclipsé!

Un petit mot complémentaire sur la soirée d'hier pour rappeler que les organisateurs de Nota Bene avaient dans leur présentation insisté sur le développement d'une blogosphère militante pour la réunification normande au delà des associations et mouvements historiques...
L'animateur, ironique a d'ailleurs précisé qu'en 2007 les militants pro-réunif étaient là dans la salle pour "nous espionner" et n'avaient pas pris la parole: en 2009, ils ont pris la parole!
Les sites Action Normande-Normanring, de l'Etoile de Normandie et le Mouvement Normand ont fait l'objet d'une rapide présentation... Mais, je tiens à le dire ici, le site de la "Vague normande" a été dénoncé à juste titre comme un relais des idées peu reluisantes d'extrême droite et du pitoyable Dieudonné: il faut toujours rappeler que si nous n'avons toujours pas la réunification normande depuis 1972, les élus professionnels d'eux-mêmes en sont la principale cause mais le positionnement idéologiquement repoussant de certains militants de la cause normande du côté de l'extrême droite pour une Normandie identitaire, pure, fermée qui n'a jamais existé finalement, a servi de repoussoir bien utile à certains politiciens qui ne veulent surtout pas que l'on parle de réunification... On peut craindre que cet argument soit de nouveau de sortie dans les appareils militants des partis de gauche ou d'extrême gauche qui viendront salir le parquet de la question régionale normande que nous polissons avec finesse et précision avec trois ou quatre années d'expertise citoyenne de tous les dossiers avec de gros godillots de mépris, clichés, préjugés trop vite chaussés pour une campagne des régionales strictement politicienne (pour ou contre Sarkozy alors que nous voulons un vrai débat sur l'avenir de la Normandie)

On peut compter sur Le Vern notamment qui ne dit plus rien depuis plusieurs semaines sur le sujet pour ressortir à bon escient l'épouvantail du Viking sorti des brumes nordiques de l'extrême droite...
C'est pourquoi, nous voulons avec le séminaire Normandie agir pour que l'enjeu des régionales en Normandie NE SOIT PAS CONFISQUE! nos concitoyens normands ont le droit d'avoir un vrai débat de fond et de qualité: la Normandie ne doit plus être un paillasson politicien où certains professionnels viennent se frotter les pieds!"

LORD

Messages : 6905
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 53
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par Tèqueur des Puus le Mar 23 Juin - 13:23

Comme d' hab c' est du BEN!!!

Tèqueur des Puus

Messages : 1293
Date d'inscription : 22/02/2009
Localisation : Lé Puus

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/jeuxtradinormandie/

Revenir en haut Aller en bas

Re: CID de Deauville. Communiqué du collectif BEN.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:07


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum