La NRF à Caen.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La NRF à Caen.

Message par LORD le Jeu 1 Oct - 14:16

Gide, Malraux, Camus s’exposent avec la NRF à Caen

L’exposition “En toutes lettres… Cent ans de littérature à
la NRF” est ouverte depuis quelques jours à l’Institut Mémoires de
l’édition contemporaine qui est hébergé dans l’abbaye d’Ardenne, à la
sortie de Caen.

Environ 300 pièces d’archives (lettres, manuscrits, photographies,
épreuves, ouvrages, etc.), réparties en 9 parties et 18 vitrines,
composent cette expo.

Gide et ses amis écrivains:

En quelques mots, qu’est ce que cette NRF, cette Nouvelle
Revue Française ? Au début de l’année 1908, un groupe d’écrivains,
parmi lesquels Eugène Montfort, Charles-Louis Philippe, Henri Ghéon,
André Ruyters et Michel Arnauld (Marcel Drouin), décident de fonder une
nouvelle revue littéraire. André Gide, Jacques Copeau et Jean
Schlumberger participeront également au premier numéro, qui paraît le
15 novembre 1908. Mais suite à une dissension entre André Gide et
Eugène Montfort, le groupe éclate. Un «second» premier numéro paraît le
1er février 1909, sans Montfort.

Dès lors, la revue paraît régulièrement et parmi ses premiers
collaborateurs, outre ses fondateurs, on citera Romain Rolland, André
Suarès, Paul Claudel, Léon-Paul Fargue, Valéry Larbaud et Jacques
Rivière.

Cette revue a très tôt manifesté une grande autorité et acquis une
large audience. Elle les doit autant aux écrivains qu’elle parvint à
rassembler dans ses pages (de Claudel à Sartre, de Proust à Malraux,
d’Aragon à Martin du Gard, d’Alain à Blanchot, d’Artaud à Bousquet, de
Saint-John Perse à Ponge, de Camus à Michaux…), qu’à ses « passeurs »
(Larbaud, Caillois) et à son considérable apport critique (Thibaudet,
Benda).

Une revue d’extrême milieu”:

Un « groupement d’esprits libres », disait Gide à propos des
premières années de La NRF ; « sans prévention d’école ni de parti »,
ajoutait Rivière ; « une revue d’extrême milieu » surenchérissait
Paulhan… Aventure collective attentive aussi bien aux postes avancés et
marginaux de la pratique littéraire qu’à l’héritage des siècles passés,
La NRF n’a eu d’autre dessein que d’abriter une défense et illustration
de la littérature contemporaine – reconnue, parmi tous les autres
ordres du discours, comme le haut lieu de la révélation et de
l’expérience de l’humain. Mais une affirmation aussi forte de la
primauté de la littérature n’a pas empêché La NRF de penser son époque
: le fait politique, la condition historique et sociale de l’homme
l’ont, elle aussi, requise. Une expo à découvrir et une occasion pour
redécouvrir l’abbaye d’Ardenne.

Le catalogue de l’exposition est disponible chez Gallimard (32 euros).
Jusqu’au 23 décembre, tous les jours (sauf le lundi) de 14 h à 18 h. Entrée libre.
avatar
LORD

Messages : 6961
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum