François Epiard... cheu li côsins

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

François Epiard... cheu li côsins

Message par LORD le Ven 1 Aoû - 20:41

Boujou.

" Rendez-vous. Le « passeur d'histoires » est à Caen les 1er et 8 août puis à Québec du 13 au 19 août, pour les 400 ans de la ville cousine.
François Epiard est une espèce un peu à part. Inclassable sans doute, même s'il assure appartenir à la famille des conteurs de vie quotidienne. Un peu philosophe, mais pas adepte de la maïeutique. Un fin psychologue qui refuse de basculer dans l'analyse. François Epiard est plutôt, depuis toujours, accoucheur... d'histoires. Son outil de travail c'est la langue, qu'il aime « titiller » pour ne voir en elle que la poésie. Paroles d'inconnus qu'il recueille au cours de maraudages, « des séances de rue où les gens s'expriment », à partir d'objets qu'il leur présente. Assis à même le sol, on pourra croiser ce drôle de bonhomme les 1er et 8 août au marché nocturne du port de Caen, une soupière, un réveil, des clés, ou une carafe à portée de main. « Non, ces objets ne sont pas à vendre, s'excuse-t-il souvent. Par contre, peut-être pourriez-vous me dire à quoi cela vous fait penser ? »

De fil en aiguille, une image en amenant une autre, François Epiard accompagne les gens, tout en s'amusant, à partir d'anecdotes personnelles, vers d'autres chemins qu'ils trouvent ensemble. Des histoires qu'il enregistre dans un coin de sa mémoire. Et qu'il reprend, pour les enrichir d'autres anecdotes qu'on lui raconte. Il n'écrit rien. « Je ne suis que dans la transmission orale, explique celui qui refuse la fixité des choses. Une histoire, c'est la somme d'une quinzaine de rencontres. »

Après le maraudage vient le moment de la restitution. Dans son spectacle intitulé « Passeur d'histoires », François Epiard raconte, avec son propre champ émotionnel, ces bribes de vie récoltées, mélangées, pétries et digérées. Il en ressort des récits, toujours différents. A Québec, du 13 au 19 août, dans le cadre des 400 ans de la ville, il se chauffera un peu avant, « pour se mettre dans le rythme et la sonorité de la langue ». Chaque bout de récits bien rangés dans son esprit, il les visualise au préalable pour en noter toutes les arborescences. « Une fois sur scène, ce n'est jamais pareil. Un mot me dirige vers le bout d'une autre histoire, puis je rebondis encore sur une autre. La trame reste, mais le contenu diffère toujours. » Ce Normand d'origine exportera pour la première fois son spectacle hors des frontières de l'hexagone. Des attentes, il en a peu. Sinon celle d'« être à chaque fois surpris par le résultat ».
avatar
LORD

Messages : 6959
Date d'inscription : 16/12/2007
Age : 54
Localisation : NORMANDIE en PEURCHE

Voir le profil de l'utilisateur http://mytrojanspace.musicblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum